Modifié le 20 juin 2018 à 00:34

Kim Jong-Un agite la menace nucléaire dans son discours de Nouvel An

Les voeux de Kim Jong Un ont été prononcés à la télévision.
Les vœux 2014 menaçants de Kim Jong-un L'actu en audio / 1 min. / le 01 janvier 2014
Le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un a agité mardi soir, pour la nouvelle année, la menace d'un "désastre nucléaire" dans la péninsule coréenne si celle-ci devait connaître une nouvelle guerre.

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a annoncé dans un message diffusé par la télévision nationale à l'occasion de la nouvelle année qu'une nouvelle guerre dans la péninsule coréenne engendrerait "un désastre nucléaire massif". Il a également averti les Etats-Unis qu'ils ne seraient pas indemnes en cas de conflit.

Selon des analystes et des militaires sud-coréens, le régime pourrait se livrer à des provocations militaires en début d'année pour resserrer les rangs autour de son chef.

Poursuite du programme nucléaire

La péninsule coréenne a connu un apaisement relatif ces derniers mois après une année très tendue suite au tir d'une fusée, assimilée par les Occidentaux à un tir d'essai de missile balistique, et un essai nucléaire qui ont valu à Pyongyang de nouvelles sanctions au Conseil de sécurité de l'ONU.

Mais Kim Jong-Un semble vouloir poursuivre coûte que coûte le programme nucléaire dont Washington et Séoul estiment qu'il vise à doter le pays de l'arme atomique.

ats/afp/jvia

Publié le 01 janvier 2014 à 09:16 - Modifié le 20 juin 2018 à 00:34

Retour sur l'exécution de Jang Song-Thaek

Kim Jong-Un est également revenu sur l'exécution de son oncle, Jang Song-Thaek, 67 ans, autrefois un des responsables les plus influents du régime mais qu'il a qualifié d'"ordure".

C'est la première fois qu'il critique publiquement son oncle, arrêté et exécuté en l'espace de quelques jours à la mi-décembre pour trahison et corruption.

"Notre parti a pris l'an dernier des mesures décisives pour éliminer des éléments pourris en son sein", a justifié Kim. Cette "purge a grandement contribué à consolider l'unité du parti et de la révolution".