Modifié le 31 décembre 2013 à 08:58

Enquête contre l'humoriste Dieudonné pour incitation à la haine raciale

Dieudonné
D'origine camerounaise, Dieudonné a suivi un parcours singulier en exprimant de plus en plus ouvertement des positions antisémites. [Didier Jouret - EPA/Keystone]
Une enquête préliminaire contre l'humoriste Dieudonné a été ouverte lundi par le parquet de Paris, en France, suite à des propos polémiques visant un journaliste juif.

Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête préliminaire pour "incitation à la haine raciale" après des propos de l'humoriste controversé Dieudonné visant un journaliste juif, a indiqué une source judiciaire.

Samedi, le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls avait laissé carte blanche aux préfets français pour se prononcer sur les spectacles de l'humoriste.

Patrick Cohen visé

Le 19 décembre dernier, un reportage de "Complément d'enquête" sur la chaîne de télévision France 2 montrait Dieudonné s'en prendre, lors d'un spectacle à Paris, au journaliste de la radio France Inter Patrick Cohen.

"Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise", "Quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage", lançait alors Dieudonné, déclenchant des rires chez ses fans.

La semaine dernière, Manuel Valls avait indiqué étudier les moyens juridiques de faire interdire les spectacles de Dieudonné en raison de ses propos racistes et antisémites.

ats/aduc

Publié le 30 décembre 2013 à 15:15 - Modifié le 31 décembre 2013 à 08:58

Soutien du footballeur Nicolas Anelka

La polémique a rebondi ce week-end avec le soutien ostensible à Dieudonné du footballeur Nicolas Anelka, qui a fêté un but en championnat d'Angleterre avec une "quenelle", geste créé par l'humoriste et interprété par certains comme un salut antisémite.

La Fédération anglaise de football a confirmé dimanche qu'elle allait ouvrir une enquête sur son geste.

Le parcours de Dieudonné

Rendu célèbre dans les années 90 par ses sketches avec le comique juif Elie Semoun, Dieudonné M'Bala M'Bala, d'origine camerounaise, a suivi un parcours singulier en exprimant de plus en plus ouvertement des positions antisémites.

Il s'est rapproché du Front national, dont l'ancien leader, Jean-Marie Le Pen, est le parrain de l'un de ses enfants.

Fin novembre, Dieudonné a été condamné en appel à 28'000 euros, soit environ 34'000 francs, d'amende pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale pour des propos et une chanson dans deux vidéos diffusées alors sur internet.