Modifié le 12 décembre 2013 à 22:39

La Catalogne défie Madrid avec un référendum sur l'indépendance

Les catalans vont-ils pouvoir voter sur l'indépendance?
Le référendum pour une Catalogne indépendante se précise Forum / 5 min. / le 12 décembre 2013
Les autorités catalanes veulent organiser un référendum sur l'indépendance le 9 novembre 2014. Elles l'ont annoncé jeudi, provoquant la réaction courroucée de Madrid.

Le président de Catalogne Artur Mas a annoncé jeudi un référendum le 9 novembre 2014 sur l'indépendance cette région du nord-est de l'Espagne, en dépit de la farouche opposition de Madrid.

"'Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat ? Oui ou non ?' sera la première question. Et si la réponse est "oui", 'Voulez-vous que cet Etat soit indépendant' sera la deuxième", a déclaré Artur Mas lors d'une conférence de presse. Le gouvernement espagnol a immédiatement réagi, promettant que le référendum n'aurait pas lieu.

Conflit ouvert avec Madrid

Le président nationaliste a expliqué qu'un accord en vue d'un référendum avait été conclu avec les composantes de la majorité au Parlement régional, dont la gauche indépendantiste.

Le président nationaliste catalan est en conflit ouvert avec le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy depuis qu'il a rejeté en septembre 2012 un "pacte fiscal" octroyant plus d'autonomie financière à cette région lourdement endettée, qui compte 7,5 millions d'habitants et représente environ un cinquième de la richesse du pays.

afp/nr

Publié le 12 décembre 2013 à 17:43 - Modifié le 12 décembre 2013 à 22:39

Sondage favorable

Selon un récent sondage du centre d'études d'opinion de Catalogne, 48,5% des personnes interrogées se disent en faveur de l'indépendance et 18,6% préfèrent le système de régions autonomes actuel.

Le poids de la dette

Riche région du nord-est de l'Espagne, pendant longtemps son moteur économique, la Catalogne est désormais celle qui ploie sous la dette la plus lourde (52,6 milliards d'euros fin juin, 26,6% de son PIB). En janvier, elle a même dû demander plus de neuf milliards d'euros au fonds d'aide mis en place par Madrid.

Colère de Madrid

L'annonce a sans surprise déclenché la colère du gouvernement espagnol. "Je veux le dire très clairement: ce referendum n'aura pas lieu. C'est hors de toute discussion et de toute négociation", a lancé le président Mariano Rajoy.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a rappelé qu'une proclamation d'indépendance de la Catalogne signifierait une sortie de ce territoire de l'Union européenne.