Modifié le 06 décembre 2013

A Kiev, Didier Burkhalter appelle au dialogue face aux manifestants

Didier Burkhalter est à Kiev pour la réunion de l'OCDE.
Début de la conférence ministérielle de l'OSCE en Ukraine Le 12h30 / 1 min. / le 05 décembre 2013
Didier Burkhalter a appelé jeudi l'Ukraine à surmonter les divisions Est-Ouest et à respecter les manifestants lors du sommet à Kiev de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Didier Burkhalter s'est exprimé sur la crise en Ukraine jeudi, alors qu'il se trouvait à Kiev pour participer au Conseil ministériel de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont la Suisse doit prendre la présidence.

En référence au récent refus du gouvernement ukrainien de signer un accord d'association avec l'Union européenne, il a affirmé que "ni l'Ukraine ni aucun autre pays ne doit être obligé de choisir entre l'Est et l'Ouest".

Droit de manifester

Le conseiller fédéral a également exhorté les autorités ukrainiennes "au dialogue et à la retenue dans l'usage de la force" face aux manifestants anti-gouvernementaux.

"Tous les gouvernements doivent protéger les droits humains de leurs citoyens, notamment celui de manifester pacifiquement", a déclaré le Neuchâtelois.

Plusieurs responsables présents ont approuvé la revendication, alors qu'une vingtaine de personnes étaient réunies à l'extérieur du centre de conférence pour défendre leur droit à manifester contre les violences policières commises samedi à Kiev.

ats/jvia

Publié le 05 décembre 2013 - Modifié le 06 décembre 2013

La Suisse présidente de l'OSCE

La Conseil de l'OSCE réunit les ministres des affaires étrangères des 57 Etats participants de l’Organisation. Organe de direction et de décision central de l'OSCE, il a lieu chaque année dans le pays exerçant la présidence.

La Suisse en reprendra la présidence des mains de l'Ukraine le 1er janvier 2014 et le conseil ministériel aura lieu à Bâle début décembre.

Didier Burkhalter prononcera une déclaration lors de la séance de clôture de vendredi où il présentera les priorités de la présidence suisse, placée sous la devise "Construire une communauté de sécurité au service des individus".

Situation toujours tendue

Le climat est toujours tendu entre les autorités ukrainiennes et les manifestants anti-gouvernement.

A Kiev, plusieurs milliers de manifestants continuent de protester contre la suspension du rapprochement avec l'UE décidé par le gouvernement de Viktor Ianoukovitch. Ils restaient jeudi sur la place de l'Indépendance où des tentes et des braséros étaient installés pour faire face au froid.

L'opposition a reçu mercredi le soutien de poids de plusieurs pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, qui ont pris le parti des manifestants pro-européens.