Modifié le 25 novembre 2013 à 09:40

Un accord a été trouvé à Genève sur le nucléaire iranien

Depuis la gauche: le chef de la diplomatie britannique William Hague et ses homologues Catherine Ashton (UE), Sergey Lavrov (Russie), John Kerry (Etats-Unis), Guido Westerwelle (Allemagne), Laurent Fabius (France) et Wang Yi (Chine).
Depuis la gauche: le chef de la diplomatie britannique William Hague et ses homologues Catherine Ashton (UE), Sergey Lavrov (Russie), John Kerry (Etats-Unis), Guido Westerwelle (Allemagne), Laurent Fabius (France) et Wang Yi (Chine). [AP Photo/Carolyn Kaster - ]
Un accord préliminaire sur le nucléaire iranien a été conclu dimanche à l'aube à Genève entre Téhéran et les grandes puissances. Il vise à réduire l'ampleur du programme atomique de la République islamique en échange d'un allégement des sanctions qui pèsent sur elle.

Les grandes puissances et l'Iran sont parvenus à un accord sur le programme nucléaire controversé de Téhéran dimanche à l'aube, a annoncé le porte-parole de la diplomate en chef de l'Union européenne, Catherine Ashton.

L'accord entre l'Iran, d'un côté, et l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie, de l'autre, a été conclu après plus de quatre jours de négociations. Il constitue un premier pas vers la sortie d'une impasse diplomatique vieille de plus d'une décennie. Les réactions sur Satisfaction et prudence de mise après l'accord sur le nucléaire iranien

Pas d'uranium enrichi au-dessus de 5%

L'accord suspend les volets les plus controversés du programme atomique de l'Iran en lui imposant d'arrêter l'enrichissement d'uranium au-dessus de 5%, de neutraliser ses réserves enrichies à 20% et de stopper le projet de réacteur à eau lourde d'Arak. En échange, les six grandes puissances s'engagent à ne pas imposer de nouvelles sanctions au cours des six prochains mois.

Les Etats-Unis estiment que l'allégement des restrictions existantes devrait permettre à Téhéran d'accéder à des milliards de dollars de revenus liés au pétrole.

afp/nr

Publié le 24 novembre 2013 à 03:46 - Modifié le 25 novembre 2013 à 09:40

Les principaux points de l'accord


Conditions pour l'Iran:

- Cesser l'enrichissement d'uranium à plus de 5%
- Neutralisation du stock d'uranium enrichi à près de 20% en le diluant
- Aucune construction de nouvelles centrifugeuses à uranium
- Aucune construction d'usines capables d'extraire du plutonium à partir du combustible usagé
- Donner un accès quotidien de ses sites à des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique

Conditions pour les membres du P5+1:

- Allégement ("limité, temporaire, ciblé et qui pourra être annulé") des sanctions équivalant à sept milliards de dollars
- Aucune nouvelle sanction pendant six mois
- Suspension de certaines sanctions sur l'or et les métaux précieux, le secteur automobile et les exportations pétrochimiques de l'Iran
- Débloquer 4,2 milliards de dollars, correspondant aux produits de sanctions sur les ventes de pétrole iranien

Détails communiqués par les Etats-Unis