Modifié

Les rebelles congolais du M23 se sont rendus à l'armée ougandaise

Le M23 est constitué d'ancien militaires congolais qui se sont mutinés, ici pris en photo en juin dernier. [JUNIOR D. KANNAH  - AFP]
Le M23 est constitué d'ancien militaires congolais qui se sont mutinés, ici pris en photo en juin dernier. [JUNIOR D. KANNAH - AFP]
Les combattants du mouvement rebelle M23 en République démocratique du Congo ont rejoint l'Ouganda et se sont rendus à l'armée. Leur chef ferait partie des détenus.

Quelque 1500 rebelles, soit l'essentiel des combattants congolais du M23, ainsi que leur chef Sultani Makenga, ont franchi la frontière et se sont rendus à l'armée ougandaise, a annoncé jeudi son porte-parole. Le M23 a été défait ces derniers jours par l'armée de la République démocratique du Congo (RDC), assistée des troupes de l'ONU.

Le porte-parole de l'armée ougandaise, le colonel Paddy Ankunda, n'a en revanche pas souhaité confirmer la présence en leur sein de leur chef militaire, Sultani Makenga. Un haut responsable militaire ougandais avait annoncé plus tôt qu'il était entre les mains de l'armée ougandaise, sans autre détail.

Fin d'une crise de vingt mois

Le M23 a proclamé mardi la fin immédiate de sa rébellion, et exprimé sa volonté de parvenir à une solution pacifique avec le gouvernement congolais après vingt mois de crise, peu après l'annonce par Kinshasa que l'armée avait conquis les deux dernières bases des insurgés, près de la frontière ougandaise.

ats/kkub

Publié Modifié