Modifié le 29 octobre 2013 à 19:04

Face à la fronde, le Premier ministre français suspend l'écotaxe

Ayrault Le foll
Jean-Marc Ayrault (à droite), accompagné par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, annonce qu'il suspend l'écotaxe. [AFP PHOTO / BERTRAND GUAY - ]
Jean-Marc Ayrault a confirmé mardi la suspension sur l'ensemble du territoire français de l'écotaxe pour laisser le temps au dialogue sur ce sujet qui suscite de fortes oppositions en Bretagne.

Englué dans une crise qui secoue l'ouest de la France, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a suspendu une taxe écologique pour les poids lourds français et étrangers qui cristallisait de nombreux mécontentements.

Il a toutefois précisé que "suspension n'est pas suppression". A l'issue d'une réunion avec des élus bretons et les ministres concernés par ce dossier, le chef du gouvernement a déclaré à Matignon que "le courage, ce n'est pas l'obstination, c'est écouter, comprendre".

Selon le Premier ministre, cette taxe poids lourds, prévue par la précédente majorité, doit être "corrigée". "Pour y parvenir, il n'y a qu'un moyen, c'est le dialogue", a-t-il dit.

Sans limite de durée

Cette suspension de l'écotaxe, sans limite de durée, est nationale "afin d'éviter les distorsions entre les territoires et les entreprises", a précisé à le député PS Jean-Jacques Urvoas.

Seul participant de l'opposition à la réunion de Matignon, boycottée par l'UMP, le député UDI d'Ille-et-Vilaine Thierry Benoit a salué "un geste d'apaisement" de la part du chef du gouvernement.

afp/pym

Publié le 29 octobre 2013 à 13:07 - Modifié le 29 octobre 2013 à 19:04