Modifié le 23 octobre 2013 à 15:26

Le Vatican suspend l'"évêque de luxe" allemand jusqu'à nouvel ordre

Mgr Tebartz-van Elst, "l'évêque de luxe" ou "bling-bling" a été suspendu par le pape François le 23 octobre.
Depuis 15 jours, l'évêque de Limburg fait les gros titres des journaux en Allemagne. [Michael Probst - ]
La Vatican a annoncé mercredi la suspension, jusqu'à nouvel ordre, de l'évêque allemand Mgr Franz-Peter Tebartz-van Elst, au coeur d'une polémique concernant son train de vie somptueux.

Le Vatican a annoncé mercredi la suspension jusqu'à nouvel ordre de l'"évêque de luxe", Mgr Franz-Peter Tebartz-van Elst. Depuis deux semaines, l'évêque allemand est au coeur d'une polémique sur les coûts de la maison diocésaine qu'il a faite construire à Limburg.

"Le Saint-Siège considère qu'il est opportun", dans l'attente des résultats d'une enquête de l'Eglise allemande, d'"autoriser Mgr Tebartz-van Elst à une période de séjour en dehors du diocèse", a indiqué le Vatican.

Nouvelle maison diocésaine

Depuis 15 jours, l'évêque de Limburg fait les gros titres des journaux en Allemagne. Celui que les médias ont surnommé "l'évêque de luxe" est au coeur d'une polémique sur les coûts de la nouvelle maison diocésaine qu'il a fait construire à Limburg, passés de 5,5 millions d'euros à au moins 31 millions (38 millions de francs) en raison de ses demandes somptuaires, selon ses détracteurs.

ats/rber

Publié le 23 octobre 2013 à 14:24 - Modifié le 23 octobre 2013 à 15:26

Dissimulation des coûts réels

Selon les médias allemands, l'évêque a longtemps cherché à dissimuler le coût réel des travaux de la nouvelle maison diocésaine, qui ne cessait de croître.

Ses appartements auraient notamment coûté la bagatelle de 2,9 millions d'euros, avec une salle à manger de 63 mètres carrés et une baignoire de 15'000 euros.

Le montant des travaux pourrait même atteindre 40 millions d'euros, selon Die Welt.

Les catholiques allemands satisfaits

Le Comité central des catholiques allemands a exprimé mercredi sa satisfaction de voir "l'évêque de luxe", Mgr Franz-Peter Tebartz-van Elst, suspendu par le pape François, y voyant "la chance d'un nouveau départ".

"La décision du pape François offre la chance d'un nouveau départ au sein de l'évêché de Limburg (sud-ouest de l'Allemagne) car la situation de ces dernières semaines était devenue pesante tant pour les croyants là-bas que pour l'Eglise dans l'ensemble de l'Allemagne", affirme le président du Comité, Alois Glück, dans un communiqué.