Modifié le 11 octobre 2013 à 20:26

Les rebelles syriens auraient exécuté 67 civils dans une région pro-Assad

Lattaquié, ville côtière prise dans l'offensive.
Lattaquié, ville côtière de Syrie et fief du président al-Assad. [Reuters]
Selon une ONG qui a mené l'enquête sur place, des civils non-combattants de villages alaouites - communauté à laquelle appartient le clan Assad - auraient été exécutés lors d'une attaque en août.

Au moins 190 civils ont été tués dont 67 exécutés dans des villages alaouites en Syrie par des groupes jihadistes et rebelles début août, rapporte Human Rights Watch dans un rapport diffusé vendredi.

L'ONG indique avoir mené une enquête sur place et interrogé 35 personnes, y compris des survivants de l'attaque menée par des rebelles contre dix villages alaouites le 4 août dans la province de Lattaquié, fief du président Bachar al-Assad.

Le clan Assad appartient à la communauté alaouite

Ce jour-là, au moins 190 civils ont été tués, dont 57 femmes et 18 enfants, selon l'organisation des droits de l'homme.

Parmi eux, au moins 67 ont été exécutés alors qu'ils n'étaient pas armés ou tentaient de fuir, selon HRW, qui a rassemblé des éléments montrant qu'il s'agissait de civils non-combattants, n'ayant rien fait qui puisse menacer, ou laisser croire qu'ils menaçaient les assaillants.

Les alaouites forment une communauté minoritaire en Syrie à laquelle appartient le clan Assad.

afp/pb

Publié le 11 octobre 2013 à 12:12 - Modifié le 11 octobre 2013 à 20:26