Modifié

Le point sur tous les prix Nobel 2013

Le CERN a été indirectement récompensé pour la découverte du boson de Higgs. [Keystone]
Le CERN a été indirectement récompensé pour la découverte du boson de Higgs. [Keystone]
La saison 2013 des Nobel s'est achevée avec le prix d'économie à un trio américain. Les découvreurs de boson de Higgs ont reçu le prix de physique et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques le Nobel de la paix.

LUNDI 7 OCTOBRE 2013: MÉDECINE

L'écran sur lequel se sont affichés les visages des prix Nobel de médecine 2013: Rothman (g.), Schekman (c.) et Südhof (d.). [Jonathan Nackstrand - AFP]L'écran sur lequel se sont affichés les visages des prix Nobel de médecine 2013: Rothman (g.), Schekman (c.) et Südhof (d.). [Jonathan Nackstrand - AFP]Le prix Nobel de Médecine a été décerné conjointement lundi aux Américains James Rothman, Randy Schekman et à l'Allemand Thomas Südhof. Le comité Nobel a récompensé ces chercheurs pour leur travail sur le trafic vésiculaire, système de transport majeur dans nos cellules.

>> Lire: Le prix Nobel de médecine décerné conjointement à trois chercheurs

En 2012, le Japonais Shinya Yamanaka et le Britannique John Gurdon avaient été récompensés dans cette catégorie pour leurs recherches sur la reprogrammation nucléaire. Cette technique permet de transformer des cellules adultes en cellules souches capables de créer tous types de tissus du corps humain.

>> Lire: Le Nobel de médecine décerné à deux généticiens


MARDI 8 OCTOBRE: PHYSIQUE

Le prix Nobel de physique est venu couronner mardi le Britannique Peter Higgs et le Belge François Englert, les théoriciens qui ont découvert le boson de Higgs, dont l'existence a été confirmée en mars dernier.

Le boson de Higgs [AFP PHOTO / CERN]Le boson de Higgs [AFP PHOTO / CERN]

Cette particule explique pourquoi les particules fondamentales ont une masse, et sa découverte est considérée comme l'une des percées scientifiques majeures du siècle.

>> Lire: Peter Higgs, un physicien brillant et modeste, père du boson

Qui récompenser?

Les deux chercheurs faisaient partie des favoris; l'attribution du prix a néanmoins soulevé des questions puisque cette découverte était le fruit d'un travail collectif.

Ainsi a-t-il été envisagé que le Nobel soit remis aux auteurs des premiers résultats expérimentaux, ou au CERN en tant qu'institution, puisque la découverte a été faite au sein de son accélérateur de particules.

>> Lire: Le CERN découvre une particule qui pourrait être le boson de Higgs

L'an dernier, le prix Nobel de physique avait été décerné au chercheur français Serge Haroche et à l'Américain David J. Wineland, pour leurs travaux de physique cantique.

>> Lire: Le Nobel va à des spécialistes de la physique quantique


MERCREDI 9 OCTOBRE: CHIMIE

Trois chercheurs se partagent le Nobel de chimie 2013. [Jonathan Nackstrand - AFP]Trois chercheurs se partagent le Nobel de chimie 2013. [Jonathan Nackstrand - AFP]L'Austro-Américain Martin Karplus, l'Américano-Britannique Michael Levitt et l'Israélo-Américain Arieh Warshel, spécialistes de la modélisation des réactions chimiques, ont été primés.

Les trois scientifiques sont récompensés "pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes".

>> Lire: Le Nobel de chimie récompense la modélisation des réactions chimiques

L'an dernier, le prix avait été décerné aux professeurs de médecine américains Robert Lefkowitz et Brian Kobilka pour leurs travaux sur des cellules qui permettent à l'homme de s'adapter à son environnement.

>> Lire: Le Nobel de Chimie attribué à deux chercheurs américains


JEUDI 10 OCTOBRE : LITTÉRATURE

2013 - Alice Munro (Canada) - L'écrivaine canadienne, née en 1931, est la première Canadienne à remporter le prix Nobel de littérature. Lauréate du Booker Prize en 2009, elle est décrite comme "la maîtresse de la nouvelle contemporaine". Elle trouve sa principale inspiration dans son Ontario natal. [Peter Muhly - AFP]2013 - Alice Munro (Canada) - L'écrivaine canadienne, née en 1931, est la première Canadienne à remporter le prix Nobel de littérature. Lauréate du Booker Prize en 2009, elle est décrite comme "la maîtresse de la nouvelle contemporaine". Elle trouve sa principale inspiration dans son Ontario natal. [Peter Muhly - AFP]La Canadienne anglophone Alice Munro, 82 ans, décrite comme "la maîtresse de la nouvelle contemporaine" est récompensée. Elle est la première ressortissante du Canada à décrocher ce prix de littérature, et la treizième femme au palmarès.

Ses sujets et son style, marqué par la présence d'un narrateur qui explique le sens des événements, lui valent d'être qualifiée de "notre Tchekhov" par la femme de lettres américaine d'origine russe Cynthia Ozick.

>> Lire: La Canadienne Alice Munro reçoit le prix Nobel de littérature

L'an dernier, le prix avait été attribué au romancier chinois Mo Yan pour une oeuvre qui dépeint avec réalisme l'histoire mouvementée de son pays et l'attachement à son terroir de Chine orientale où il a grandi.

>> Lire: Le Nobel de littérature attribué au Chinois Mo Yan


VENDREDI 11 OCTOBRE: PAIX

Le prix Nobel de la paix 2013 a été attribué à l'Organisation pour ses efforts en vue de l'interdiction des armes chimiques dans le monde. L'OIAC est actuellement sous le feu de l'actualité, car elle supervise la destruction des arsenaux chimiques syriens.

>> Lire Le Nobel de la paix à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques

Près de 260 candidats, dont 50 organisations, avaient été nommés, un nombre record. La jeune militante pakistanaise Malala Yousafzai faisait figure de favorite après ses efforts pour l'éducation des filles dans son pays. Les noms des militantes anti-Poutine étaient aussi cités, ainsi que celui de la tapue de Wikileaks Bradley Manning.

Le prix Nobel de la paix 2012 avait été décerné à l'Union européenne, considérée par le comité Nobel comme une institution qui a "oeuvré durant plus de six décennies à la pacification d'un continent souvent meurtri par les guerres". En pleine crise européenne, ce choix avait été loin de faire l'unanimité.

>> Lire: Le prix Nobel de la paix attribué à l'Union européenne


LUNDI 14 OCTOBRE: ÉCONOMIE

Spécialistes de l'analyse des marchés financiers, Eugene Fama, Lars Peter Hansen et Robert Shiller ont été récompensés par le prix Nobel d'économie. Ces trois chercheurs américains ont été félicités pour "leur analyse empirique des prix des actifs".

Deux autres Américains partaient favoris, Robert Barro et Stephen Ross, ainsi que le Français Jean Tirole.

L'année dernier, le prix Nobel d'économie avait été décerné aux Américains Alvin Roth et Lloyd Shapley pour leurs travaux sur les marchés et la façon d'ajuster leurs acteurs.

>> Lire: Le Nobel d'économie pour deux Américains étudiant les marchés

agences/ptur

Publié Modifié

L'anniversaire du "Prix Nobel de l'erreur"

Le blog Passeur de Sciences du Monde (http://bit.ly/1bMyMSF) rappelle lundi que 2013 est l'année des 75 ans du "prix Nobel de l'erreur".

Il relate qu'en 1938, le chercheur italien Enrico Fermi a reçu le prix Nobel de physique pour "sa découverte de nouveaux éléments radioactifs, développés par l’irradiation des neutrons, et sa découverte à ce propos des réactions de noyaux, effectuées au moyen des neutrons lents".

Selon le communiqué de l'époque, “Fermi a réussi à produire deux nouveaux éléments, dont les numéros d’ordre sont 93 et 94, éléments auxquels il a donné le nom d’ausénium et d’hespérium.”

Or, explique le blog, Enrico Fermi s'était trompé dans son interprétation, et a reçu le prix Nobel pour la découverte de deux éléments imaginaires.

Quelques anecdotes

Volonté de se racheter

Selon la légende, Alfred Nobel a créé cette distinction en 1901 par volonté de se racheter, post-mortem, aux yeux de l’humanité après avoir mis au point la dynamite.

Les mathématiques, grandes absentes des Nobel

Les mathématiques ne figurent pas sur la liste des prix Nobel. Le mystère sur cette absence notable reste entier, Alfred Nobel ne s'en étant jamais expliqué. La légende veut qu'il ait volontairement omis de créer ce prix, craignant que son rival en amour, un mathématicien, ne l'obtienne un jour. Mais cette thèse n'est pas attestée.

Le quatrième homme

Le règlement veut que lorsqu'un prix est attribué à plusieurs chercheurs, on n'en cite pas plus de trois. D'où l'expression de "quatrième homme" pour désigner un chercheur qui n'a pas été récompensé alors qu'il a joué un rôle important pour des travaux primés.

Les familles "nobelisées"

La famille la plus célèbre à avoir été récompensée par le prix Nobel est évidemment la famille Curie, avec Pierre et Marie Curie, primés en 1903 en physique, puis leur fille, Irène Joliot-Curie, prix Nobel de chimie en 1935.

Dans la catégorie père et fils, on retrouve entre autres J. J. Thomson, prix Nobel de physique en 1906 et George Paget Thomson, prix Nobel de physique en 1937, William Henry Bragg et William Lawrence Bragg, prix Nobel de physique en 1915, Arthur Kornberg, prix Nobel de physiologie ou médecine 1959 et Roger D. Kornberg, prix Nobel de chimie 2006.

Ceux qui ont refusé le prix

L'écrivain français Jean-Paul Sartre, qui a toujours refusé les honneurs, n'a pas accepté le prix Nobel de littérature qui lui avait été attribué en 1964.

Le diplomate vietnamien Lê Duc Tho a décliné quant à lui en 1973 le prix Nobel de la paix. Il avait été primé conjointement avec Henry Kissinger. Il a argué que la paix n'avait "pas réellement été établie".

(source: Wikipédia)