Publié

Nouvel arrêt du système de décontamination à Fukushima

Des centaines de milliers de tonnes d'eau des réservoirs de la centrale japonaise accidentée de Fukushima doivent être traitées. [Kyodo News - Keystone]
Des centaines de milliers de tonnes d'eau des réservoirs de la centrale japonaise accidentée de Fukushima doivent être traitées. [Kyodo News - Keystone]
Remis en service lundi, le système de décontamination de liquide radioactif de la centrale de Fukushima est de nouveau stoppé, a annoncé vendredi l'exploitant Tepco.

Le système de décontamination d'eau radioactive de la centrale japonaise accidentée de Fukushima, remis en service en début de semaine, est à nouveau arrêté après le déclenchement d'une alarme, a annoncé vendredi matin l'exploitant. Il a précisé ne pas avoir décelé de fuite.

Selon un courriel de Tokyo Electric Power (Tepco), la seule unité opérationnelle des trois que compte ce dispositif appelé ALPS a été arrêtée après la détection d'une anomalie, non encore précisée. "Nous sommes en train d'examiner quelle est la cause de cet incident", a indiqué Tepco.

Fonctionnement intermittent

L'unité d'ALPS avait été relancée vendredi dernier après plusieurs mois d'interruption. Elle n'avait tourné que quelques heures avant de retomber en panne à cause d'un morceau de caoutchouc oublié dans un réservoir après les opérations de maintenance.

Remise en marche lundi, elle avait apparemment tourné normalement jusqu'à ce vendredi.

ats/aduc

Publié

Inspection de l'AIEA à Fukushima en octobre

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé vendredi qu'elle enverrait à la mi-octobre une équipe d'inspecteurs à Fukushima pour évaluer les progrès faits dans le nettoyage des zones autour de la centrale nucléaire sinistrée.

Cette visite d'inspection répond à une demande du gouvernement japonais et fait suite à une précédente visite à la fin de 2011.

"L'objectif principal est d'évaluer l'état d'avancement des travaux d'assainissement en cours au Japon et de fournir des conseils pour résoudre les problèmes".