Modifié le 03 octobre 2013 à 22:26

Le chef du parti néonazi grec placé en détention provisoire

Le chef du parti Aube dorée escorté mercredi par la police à Athènes.
Le chef du parti Aube dorée escorté mercredi par la police à Athènes. [AP Photo/Petros Giannakouris - ]
Après l'inculpation la veille de quatre députés d'Aube dorée, le chef du parti néonazi grec a été placé en détention provisoire jeudi, a annoncé l'agence ANA.

Accusé de "diriger une organisation criminelle", Nikos Michaloliakos, leader du parti néonazi grec Aube dorée, a été placé en détention provisoire jeudi après une longue déposition devant un juge à Athènes, a annoncé ANA.

Ce député âgé de 56 ans est un admirateur des colonels dictateurs grecs des années 1960. Il tient les rênes du parti depuis 1980. Les médias locaux ont précisé que les magistrats avaient également décidé de maintenir en détention un dirigeant local d'Aube dorée, accusé d'être impliqué dans le meurtre le 18 septembre d'un musicien antifasciste par un membre du parti.

Le n°2 du parti, Christos Pappas, a aussi été inculpé jeudi en soirée pour constitution et direction d'organisation criminelle et placé en détention provisoire après sa comparution devant un juge d'instruction.

Mise en liberté de députés

Mercredi, quatre députés du parti d'extrême droite avaient été inculpés d'appartenance "à une organisation criminelle". Trois d'entre eux ont bénéficié d'une liberté conditionnelle, tandis que le quatrième, Yannis Lagos, a été placé en détention provisoire.

Yannis Lagos est, lui aussi, mis en cause dans le meurtre du musicien antifasciste Pavlos Fyssas, dans une banlieue près d'Athènes. Lire aussi: Quatre députés grecs du parti néonazi Aube dorée formellement inculpés

ats/hend

Publié le 03 octobre 2013 à 07:38 - Modifié le 03 octobre 2013 à 22:26