Publié

Le système de décontamination d'eau radioactive à Fukushima relancé

ALPS est un des rouages-clefs de la stratégie de Tepco pour traiter les centaines de milliers de tonnes d'eau du site, une quantité qui augmente de jour en jour. [Japan Pool - Keystone]
ALPS est un des rouages-clefs de la stratégie de Tepco pour traiter les centaines de milliers de tonnes d'eau du site, une quantité qui augmente de jour en jour. [Japan Pool - Keystone]
Une unité de décontamination d'eau radioactive a été remise en service à la centrale accidentée de Fukushima, a annoncé lundi la compagnie gérante Tepco.

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé lundi avoir remis en service une unité de décontamination d'eau radioactive. Le système avait été bloqué samedi par un morceau de caoutchouc après seulement quelques heures de fonctionnement.

"Les patrouilles de surveillance n'ont constaté aucune anomalie", a affirmé Tokyo Electric Power (Tepco). Ce "système avancé de traitement de liquide" (ALPS) avait initialement été mis en test à chaud en mars, mais il n'a pas fonctionné correctement et a été arrêté plusieurs mois.

Pompe bloquée

Une unité avait été relancée vendredi, mais après avoir tourné moins d'une journée, elle a de nouveau dû être arrêtée à cause d'un morceau de caoutchouc oublié qui bloquait une pompe, a expliqué Tepco.

ALPS est censé enlever une soixantaine d'éléments radioactifs de l'eau déjà débarrassée de césium 134/137 et actuellement stockée dans des centaines de réservoirs disséminés sur le site de la centrale ravagée par le tsunami du 11 mars 2011.

ats/aduc

Publié