Modifié le 20 septembre 2013 à 07:51

Le commandant du Costa Concordia perd son permis de naviguer

Le procès de Francesco Schettino recommencera six jours à peine après le redressement de l'épave du Concordia.
Le procès de Francesco Schettino recommencera six jours à peine après le redressement de l'épave du Concordia. [EPA/CARLO FERRARO - ]
Mis en cause dans le naufrage du paquebot Costa Concordia sur une île toscane en 2012, le commandant Francesco Schettino est désormais privé de son permis de bateau, révèle la presse italienne.

Le ministère italien des Transports a suspendu le permis bateau de Francesco Schettino, ont annoncé jeudi plusieurs médias italiens. L'homme était le commandant du paquebot Costa Concordia lors du naufrage qui a coûté la vie à 32 personnes en janvier 2012.

Le décret de suspension a été signé par le ministre Maurizio Lupi entre la fin juin et début juillet, mais la sanction n'a été rendue publique que maintenant, rapporte le site Internet du quotidien turinois "La Stampa".

"Capitaine couard"

Privé de ce "permis de conduire" maritime, Francesco Schettino ne pourra plus réaliser son rêve, exprimé en janvier dernier, à savoir reprendre la mer aux commandes d'un navire.

Surnommé "l'homme le plus détesté d'Italie" ou "Capitaine couard", l'homme est poursuivi par la justice italienne pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dommages à l'environnement. Son procès démarré à la mi-juillet, doit reprendre lundi.

Le procès recommencera six jours à peine après le redressement de l'épave du Concordia (lire: Le redressement du Costa Concordia s'est achevé avec succès).

ats/cab

Publié le 20 septembre 2013 à 07:45 - Modifié le 20 septembre 2013 à 07:51