Modifié le 16 août 2013 à 21:18

L'avocat français Jacques Vergès disparaît à l'âge de 88 ans

15 août: le médiatique avocat français Jacques Vergès, qui avait notamment défendu le criminel de guerre nazi Klaus Barbie, est décédé à 88 ans.
Jacques Vergès, photographié le 29 mai 2011. [EPA/MOHAMED MESSARA - ]
Jacques Vergès, le célèbre avocat français qui avait notamment défendu le criminel de guerre nazi Klaus Barbie, est décédé jeudi à l'âge de 88 ans.

L’avocat Jacques Vergès est mort jeudi à Paris à l’âge de 88 ans de causes naturelles, a-t-on appris auprès du président du Conseil national des barreaux,  confirmant une information de BFMTV.

En 1987, Jacques Vergès avait défendu le "Boucher de Lyon", Klaus Barbie, criminel nazi extradé de Bolivie vers la France en 1983.

Né en 1925 en Thaïlande, Maître Vergès avait obtenu une certaine notoriété durant la guerre d'Algérie, après avoir défendu le FLN.

Controversé et redouté

Il a été un des avocats les plus controversés et redoutés du barreau de Paris, à la pointe des luttes anti-colonialistes. Prenant pour cibles l’Etat, la société ou la Justice, pour défendre une cause autant qu’un client, cet avocat médiatique et narcissique, fin lettré, aimait provoquer et déstabiliser.

La liste de ses clients était impressionnante. Outre Barbie, il a notamment défendu le "révolutionnaire" Carlos ou le khmer rouge Khieu Samphan mais aussi les activistes libanais Georges Ibrahim Abdallah et Anis Naccache, ou encore le dictateur serbe Slobodan Milosevic. 

agences/pym

Publié le 15 août 2013 à 23:04 - Modifié le 16 août 2013 à 21:18