Modifié

Le parti au pouvoir en Tunisie fait un geste en direction de l'opposition

Jour de deuil national en Tunisie après la mort de 8 soldats dans l'ouest du pays. [ABDERRAZEK KHLIFI - AFP]
Jour de deuil national en Tunisie après la mort de 8 soldats dans l'ouest du pays. [ABDERRAZEK KHLIFI - AFP]
Alors que trois jours de deuil sont observés en Tunisie après la mort de huit soldats, le parti Ennahda au pouvoir s'est dit prêt mardi à discuter du gouvernement de salut national réclamé par l'opposition.

Le parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement tunisien, s'est dit prêt mardi à discuter d'un gouvernement de salut national. Cette mesure est réclamée par l'opposition et Ettakatol, l'un des trois partis de l'actuelle coalition gouvernementale.

"Nous sommes ouverts à toutes les propositions pour parvenir à un accord, notamment un gouvernement d'union ou de salut national", a dit un responsable d'Ennahda.

Il se refuse toutefois à dissoudre l'Assemblée nationale constituante (ANC), qui devrait achever d'ici quelques semaines la rédaction d'un projet de nouvelle Constitution.

Deuil national de trois jours

Ce pas en avant d'Ennahda intervient alors que la Tunisie observe un deuil national de trois jours après que huit militaires ont été sauvagement tués au mont Chaambi, à la frontière algérienne dans l'ouest du pays, où un groupe armé lié à Al-Qaïda est pourchassé sans succès depuis décembre.

Cette attaque est la plus grave depuis la révolution de janvier 2011 qui a été suivie par un essor de la nébuleuse islamiste armée.

agences/gchi

Publié Modifié