Modifié

Ruée chez les bookmakers avant la naissance du bébé royal britannique

Des paris pour plus de 35'000 euros ont été enregistrés en trois heures lundi matin, alors que la foule affluait aux alentours de l'hôpital St Mary. [Rick Findler - EPA]
Des paris pour plus de 35'000 euros ont été enregistrés en trois heures lundi matin, alors que la foule affluait aux alentours de l'hôpital St Mary. [Rick Findler - EPA]
L'admission de Kate Middleton à la maternité, lundi matin, a déchaîné les passions chez les Britanniques, qui se sont rués chez les bookmakers pour faire leurs derniers pronostics sur le sexe ou le prénom du futur héritier.

A peine la duchesse de Cambridge admise à la maternité, les bookmakers se sont empressés de proposer les derniers paris sur le sexe du bébé royal, son prénom, et bien d'autres choses plus farfelues comme la couleur de la robe de Pippa, la soeur de Kate, lorsqu'elle fera son apparition à la maternité.

Au total, des mises pour plus d'un million d'euros ont été comptabilisées, soit le plus gros marché jamais enregistré pour un événement non-sportif au Royaume-Uni.

Alexandra, Charlotte, Victoria?

Le pari le plus en vogue porte sur le prénom du futur bébé. Les Britanniques misent davantage sur une fille: Alexandra tient la corde, devant Charlotte et Victoria. Elizabeth, prénom de la reine, et Diana, celui de la mère défunte du futur papa William, figurent aussi dans la liste.

Chez les garçons, George devance James, prénom du frère de Kate. Si un prénom plus insolite est choisi, les parieurs pourraient toucher le jackpot. Wayne, par exemple, peut rapporter 250 fois la valeur de la mise.

Les pronostics concernant la date de naissance du bébé ont été suspendus lundi. "Seulement 5% des paris s'étaient faits sur la date d'aujourd'hui. Certains peuvent gagner une belle somme", a expliqué un bookmaker britannique. En revanche, les paris les plus fous se poursuivaient: il est possible de pronostiquer l'âge du futur héritier du trône lorsqu'il ou elle sera pris(e) en photo pour la première fois en discothèque...

Les images insolites:

afp/asch

Publié Modifié

Naissance annoncée sur les réseaux sociaux

Un protocole très strict

L'annonce de la naissance sera soigneusement orchestrée. Juste après l'heureux événement, un agent chargé d'une missive se rendra sous escorte policière jusqu'au palais de Buckingham, afin d'avertir la reine Elizabeth II.

La lettre, annonçant le sexe, le poids et l'heure de naissance du bébé, sera placée sur un chevalet dans la cour de Buckingham. Modernité oblige, le palais publiera dans la foulée un communiqué, notamment sur Twitter et Facebook.

Le prénom du bébé pourrait ne pas être dévoilé avant plusieurs jours: les Britanniques avaient dû attendre une semaine avant de connaître celui de William, et un mois pour celui de Charles.

Cinq infos autour de la naissance

1) La Finlande a offert à William et Kate une "boîte d'urgence pour les nouveaux nés" que toutes les femmes enceintes reçoivent dans ce pays nordique, et qui comprend des vêtements pour bébés, des garnitures de soutien-gorge pour l'allaitement et même des préservatifs.

2) Le bébé royal n'a pas nécessairement un nom de famille, mais si Kate et William décident de lui en attribuer un, ils pourront choisir entre Mountbatten-Windsor, Wales ou Cambridge.

3) Des sites de renommée mondiale comme les chutes du Niagara à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, la tour nationale du Canada à Toronto ou les fontaines de Trafalgar Square à Londres seront illuminés de rose ou de bleu, en fonction du sexe, à la naissance du bébé.

4) Les journalistes qui ont campé trois semaines devant l'hôpital St Mary ont trouvé le temps horriblement long. Ce fut une toute autre affaire en 1982 à la naissance de William. Sa mère, la princesse Diana avait accouché 10 jours avant la date du 1e juillet qui avait été communiquée aux médias, prenant tout le monde par surprise.

5) David Beckham a suggéré aux heureux parents d'appeler leur enfant, si c'est un garçon, David, comme lui. L'ex-star de l'équipe nationale de football, intime du couple princier, est pressenti pour devenir le parrain du futur bébé.