Modifié

Bernard Tapie mis en examen pour escroquerie en bande organisée

Le 28 juin 2013, Bernard Tapis a été mis en examen dans l'affaire de l'arbitrage rendu en sa faveur dans le cadre de la vente d'Adidas et de son conflit avec le Crédit Lyonnais. [Gérard Julien - AFP]
Le 28 juin 2013, Bernard Tapis a été mis en examen dans l'affaire de l'arbitrage rendu en sa faveur dans le cadre de la vente d'Adidas et de son conflit avec le Crédit Lyonnais. [Gérard Julien - AFP]
L'homme d'affaires français Bernard Tapie a été mis en examen vendredi pour escroquerie en bande organisée dans l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais, après quatre jours de garde à vue.

Bernard Tapie a été mis en examen vendredi pour escroquerie en bande organisée dans l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais, a annoncé son avocat. Il a été placé sous contrôle judiciaire et se repose maintenant loin de Paris.

"Je vous affirme que le dossier est vide d'élément susceptible de démontrer que la sentence arbitrale, son résultat, est le fruit d'une escroquerie", a souligné l'avocat de l'homme d'affaires, qui avait été placé durant 96 heures en garde à vue.

Près de 500 millions de francs en jeu

L'arbitrage controversé du Crédit Lyonnais lui avait permis d'obtenir 403 millions d'euros (495 millions de francs) en 2008 pour solder son litige avec la banque.

Avant lui, trois autres personnes ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée : l'ex-juge arbitre Pierre Estoup, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, et Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), instance chargée de gérer le passif du Crédit Lyonnais.

afp/pym

Publié Modifié