Modifié le 05 juin 2013 à 17:40

Leur procès tunisien interrompu, les activistes Femen restent en prison

Le 29 mai à Tunis, les trois activistes Femen avaient manifesté leur soutien à la militante tunisienne Amina Sbouï, poursuivie pour atteinte aux bonnes moeurs.
Le 29 mai à Tunis, les trois activistes Femen avaient manifesté leur soutien à la militante tunisienne Amina Sbouï, poursuivie pour atteinte aux bonnes moeurs. [Anis Mili - ]
Le procès des trois activistes Femen à Tunis est reporté au 12 juin. Les trois jeunes femmes restent emprisonnées.

Le procès de trois militantes européennes de Femen à Tunis, débuté mercredi matin, a été repoussé d'une semaine. La liberté conditionnelle leur ayant été refusée, les activistes resteront en prison.

La matin, les trois jeunes femmes avaient rejoint la salle d'audience habillées du safsari, un voile traditionnel tunisien qui recouvre la femme de la tête aux pieds. Une foule d'une dizaine de personnes manifestait alors devant le tribunal colère contre le caractère "scandaleux" du mouvement Femen.

Délit de "débauche"

Le parquet avait décidé de fonder son accusation sur la notion de "débauche" plutôt que sur l'atteinte aux bonne moeurs, un délit passible de six mois de prison ferme.

Les militantes jugées avaient mené  le 29 mai la première action seins nus de Femen dans le monde arabe, en soutien à l'activiste tunisienne Amina Sbouï.

ats/kkub

Publié le 05 juin 2013 à 15:29 - Modifié le 05 juin 2013 à 17:40

Prière de soutien seins nus à Paris

Plusieurs militantes du groupe féministe Femen ont simulé une prière seins nus ce mercredi, devant l'ambassade de Tunisie à Paris, pour demander la libération de la jeune militante tunisienne Amina Sbouï, rapportent plusieurs sources sur Twitter.

Les activistes ont crié «Femen akbar, Amina akbar», en se prosternant devant l’ambassade. Amina Sbouï doit être entendue mercredi, poursuivie pour atteinte aux bonnes moeurs et profanation de sépulture.

La vidéo de la prière topless à Paris