Modifié

L'église catholique australienne admet avoir couvert des actes pédophiles

Le cardinal George Pell a présenté ses excuses aux victimes  d'actes pédophiles commis dans le cadre de l'Eglise catholique d'Australie.  [AP Photo/Andrew Medichini - Imedia]
Le cardinal George Pell a présenté ses excuses aux victimes d'actes pédophiles commis dans le cadre de l'Eglise catholique d'Australie. [AP Photo/Andrew Medichini - Imedia]
La peur du scandale a poussé l'Eglise catholique d'Australie à couvrir des actes de pédophilie depuis les années 1930 a reconnu lundi le plus haut responsable catholique du pays.

L'actuel archevêque de Sydney, George Pell, un des huit cardinaux sélectionnés par le pape François pour aider à réformer la Curie, admet que la motivation première aura été de protéger la réputation de l'Eglise.

Le gouvernement de l'Etat de Victoria a organisé une enquête sur les abus sexuels perpétrés par des institutions religieuses, ou privées, sur des enfants et les audiences ont permis de recueillir les témoignages de personnes violées par des prêtres, certaines dès l'âge de sept ou huit ans.

Le cardinal a admis qu'avoir déplacé vers d'autres paroisses des prêtres soupçonnés de pédophilie avaient eu des conséquences désastreuses. "Il ne peut y avoir aucun doute que nombre de vies ont été saccagées".

Une enquête publique au niveau national a démarré en avril. La commission d'enquête doit auditionner 5000 victimes présumées d'agressions survenues dans les orphelinats, écoles, églises, paroisses, associations sportives, garderies ou centres de détention pour mineurs, religieux ou pas.

afp/pym

Publié Modifié