Modifié le 23 mai 2013 à 22:20

La patronne du FMI Christine Lagarde auditionnée par la justice française

Lagarde5
Christine Lagarde, souriante, à son arrivée à la Cour de justice de la République jeudi. [AP Photo/Jacques Brinon - ]
La directrice générale du FMI Christine Lagarde a été entendue jeudi pendant 12 heures à Paris par la justice dans une affaire d'arbitrage litigieux qui pourrait lui valoir une inculpation.

L'audition devait reprendre vendredi, Christine Lagarde ayant laconiquement lancé "à demain" aux journalistes à sa sortie de la Cour de justice de la République (CJR) jeudi soir.

L'arbitrage pour lequel elle a été convoquée avait permis - alors qu'elle était ministre - à l'homme d'affaires français Bernard Tapie de recevoir 400 millions d'euros (501 millions de francs) en 2008 lors du règlement d'un différend entre ce dernier et la banque française Crédit Lyonnais .

Jusqu'à dix ans de prison

La CJR a demandé à Christine Lagarde de s'expliquer sur son rôle en 2007 ayant conduit à cet arbitrage controversé.

La directrice du FMI risque, en cas de culpabilité avérée, jusqu'à 10 ans de prison et 150'000 euros (188'000 francs) d'amende.

afp/pym   

Publié le 23 mai 2013 à 22:08 - Modifié le 23 mai 2013 à 22:20