Modifié

Une chaîne humaine de 25 kilomètres contre le projet d'aéroport à Nantes

Une chaîne humaine de 25 kilomètres a été formée. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]
Une chaîne humaine de 25 kilomètres a été formée. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]
Des milliers de personnes ont formé samedi une chaîne humaine pour protester contre le projet d'aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes, à l'ouest de la France.

Entre 12'000 (préfecture) et 40'000 (organisateurs) se sont réunis samedi autour du site de Notre-Dame-des-Landes, dans l'ouest de la France. Ils ont formé une chaîne humaine pour protester contre le projet d'aéroport souhaité par les autorités.

Les manifestants ont encerclé sur 25 km le site où doivent être construites les deux pistes et l'aérogare prévues dans le projet de transfert de l'aéroport de Nantes vers Notre-Dame-des-Landes.

Le projet de Notre-Dame-des-Landes a été repoussé plusieurs fois. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]Le projet de Notre-Dame-des-Landes a été repoussé plusieurs fois. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]Arrêt du projet réclamé

Les opposants se réclamaient pour la plupart des plus de 200 comités anti Notre-Dames-des-Landes de toute la France, mais aussi des représentants de partis politique comme Europe-Écologie-Les Verts (EELV) et le Parti de Gauche.

"Ce que nous voulons c'est l'arrêt de ce projet", a souligné l'ancienne candidate EELV à la présidentielle Eva Joly. "(...) La stratégie des porteurs du projet "est l'enlisement", a pour sa part souligné Françoise Verchère, présidente du CEDPA (élus doutant de la pertinence de l'aéroport).

Le projet d'aéroport est cher au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Il doit voir le jour en 2017 en remplacement de l'actuel aéroport Nantes pour un coût de 550 millions d'euros.

afp/boi

Publié Modifié