Modifié

Un pistolet entièrement réalisé avec une imprimante 3D

Un pistolet entièrement "imprimé" en 3D [RTS]
Un pistolet entièrement "imprimé" en 3D / L'actu en vidéo / 1 min. / le 6 mai 2013
Un groupe controversé américain a réussi à "imprimer" en 3D une arme qui fonctionne. Son but est de rendre les plans du pistolet téléchargeables sur le net, afin que chacun puisse le réaliser chez soi.

À le voir, on croirait presqu'un jouet... mais il n'en est rien. C'est une arme bien réelle que Cody Wilson, étudiant en droit à l'Université du Texas, tient dans ses mains. Il l'a réalisée en assemblant ses différents composants fabriqués en plastique ABS - un polymère thermoplastique - grâce à une imprimante 3D, achetée 7500 francs sur un site d'enchères en ligne.

Anarchiste inventeur du "Liberator"

Cody Wilson se décrit volontiers comme un anarchiste. À 25 ans, il est à la tête de Defense Distributed, une organisation à but non-lucratif désireuse de rendre accessibles ces armes d'un nouveau type au plus grand nombre.

Le groupe a passé une année à essayer de créer des armes à feu, en commençant par certains composants (voir le "Grand Format" ci-contre). Puis il a fini par réaliser le "Liberator". Une arme qu'il a testée avec succès samedi sur un stand de tir d'Austin, dans le centre du Texas.

Le projet "Wiki-armes"

Cody Wilson a mis sur pied la plate-forme "Wiki-armes", afin de répandre gratuitement sur le net des plans de modèles informatiques 3D pour réaliser des armes à feu imprimables en tout temps et en tout lieu. Avec, si possible, des imprimantes les moins chères du marché.

Son projet lui a valu d'être dans le classement des "15 personnes les plus dangereuses du monde" du magazine Wired.

Stéphanie Jaquet

Publié Modifié