Modifié

Le record historique du chômage datant de 1997 a été battu en France

Les offices de placement ne sont pas près de voir leur fréquentation baisser en France. [Fred Dufour - AFP]
Les offices de placement ne sont pas près de voir leur fréquentation baisser en France. [Fred Dufour - AFP]
Le chômage ne finit plus de grimper dans l'Hexagone. En hausse pour le 23e mois consécutif, il a dépassé en mars le pic historique de 1997, avec 3,224 millions de demandeurs d'emploi.

Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France métropolitaine a bondi en mars pour atteindre un pic historique, avec 3,224 millions d'inscrits (+36.900 en un mois), battant le record précédent établi en 1997 (3,195 millions), a annoncé jeudi le Ministère du travail.

En incluant les demandeurs d'emploi ayant eu une activité réduite et l'outre-mer, le nombre de chômeurs atteint 5,033 millions, un autre record. Cette flambée entérine un 23e mois consécutif de hausse.

"La seule cause nationale"

En visite à Pékin, le président François Hollande a affirmé jeudi que son déplacement en Chine servait aussi la bataille pour l'emploi en France. "Ce que je veux c'est que les Français puissent se rassembler sur cette seule cause nationale: la lutte contre le chômage. C'est le seul rassemblement qui convienne", a-t-il souligné devant la presse.

Dans un communiqué, le ministère souligne que si le pic de 1997 a été dépassé en valeur absolue, le taux de population sans emploi reste toutefois inférieur (10,2% contre 10,8%).

afp/asch

Publié Modifié

Record en Espagne aussi

Le chômage en Espagne a encore progressé au premier trimestre 2013, atteignant le nouveau seuil historique de 27,16% avec plus de six millions de sans-emploi et plus de 57% chez les jeunes, alors que le pays reste plongé dans la récession.

A la fin mars, l'Espagne, quatrième économie de la zone euro soumise à un effort de rigueur sans précédent, comptait 6'202'700 chômeurs, soit 237'400 personnes de plus qu'au trimestre précédent, selon les chiffres publiés jeudi par l'Institut national de la statistique.

Parmi les pays de l'Union européenne, le taux de chômage en Espagne se situe à peine derrière celui de la Grèce, le plus fort de la région, qui atteignait 27,2% en janvier.