Modifié

Le deuxième suspect des attentats de Boston toujours traqué

Des policiers ont traqué le second suspect dans certaines maisons de Watertown, dans la banlieue ouest de Boston. [EPA/CJ GUNTHER - Keystone]
Des policiers ont traqué le second suspect dans certaines maisons de Watertown, dans la banlieue ouest de Boston. [EPA/CJ GUNTHER - Keystone]
La police traque toujours le jeune homme de 19 ans soupçonné, avec son frère aîné tué vendredi matin, d'être l'auteur des attentats du marathon de Boston.

Une impressionnante chasse à l'homme était en cours vendredi près de Boston, entièrement bouclée, pour retrouver un jeune de 19 ans d'origine tchétchène soupçonné avec son frère, tué dans la nuit, d'avoir commis les attentats contre le marathon lundi. Lire: Traque de suspects à Boston: le minute par minute

La population de Boston et sa banlieue - environ un million de personnes- , a passé la journée enfermée chez elle, sur ordre des autorités. Tous les transports en commun étaient arrêtés, magasins et écoles fermés, tout survol d'avion interdit. Les trains ne circulaient pas entre New York et Boston.

Des centaines de policiers casqués, en tenue de combat, certains postés sur les toits, ont vérifié, maison après maison les rues de Watertown, dans la banlieue ouest de Boston, où s'était déroulée dans la nuit la traque des deux frères, dans une spectaculaire accélération de l'enquête.

Le porte-à-porte en quête du suspect se poursuit et quelque 9000 policiers quadrillent deux quartiers de Boston, Cambridge où se trouve la maison du frère aînée que la police a fait exploser préventivement à la mi-journée, et Watertown. Voir: La carte de la traque

Suspect de 26 ans tué

D'origine tchétchène, ils ont été identifiés comme Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, pour celui tué dans la nuit, et Dzhokhar Tsarnaev, 19 ans pour le plus jeune toujours recherché. Lire: Le portrait des deux suspects

Ils avaient immigré il y a une dizaine d'années aux Etats-Unis, a déclaré vendredi un oncle, Ruslan Tsarni, se disant "honteux" à l'idée qu'ils puissent avoir été impliqués dans les attentats qui ont fait trois morts et près de 180 blessés lundi à Boston. Il a demandé au plus jeune en fuite de "se rendre et demander pardon".

Les deux frères vivaient selon lui à Cambridge, en banlieue de Boston.

"Musulmans fervents"

Un homme se présentant comme leur père les a décrits comme "des musulmans fervents", depuis la capitale du Daguestan, Makhatchkala, affirmant que le plus jeune faisait des études de médecine aux Etats-Unis.

C'est l'homme que des images publiées jeudi par le FBI montraient sur le lieu des attentats lundi dernier, avec une casquette noire et un sac à dos noir. Le plus jeune portait une casquette claire visière à l'arrière. Lire: Le FBI diffuse les photos des deux suspects de l'attentat de Boston

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir déposé les deux bombes artisanales qui ont explosé près de la ligne d'arrivée du marathon lundi en plein centre de Boston.

L'attentat non revendiqué a traumatisé la ville et ravivé aux Etats-Unis le souvenir du 11-Septembre.

afp/olhor

Publié Modifié

Beaucoup de questions en suspens

Le chef de la police de Boston Ed Davis a souligné que Djokhar Tsarnaev était considéré comme très dangereux.

"Nous pensons que c'est un terroriste. Nous pensons que c'est un homme qui est venu ici pour tuer des gens" a-t-il déclaré.

La police continuait vendredi à s'interroger sur la possibilité qu'ils n'aient pas agi seuls. La question du motif reste entière.

"La situation évolue rapidement", a déclaré vendredi le gouverneur Deval Patrick vendredi. Le chef de la police du Massachusetts Tim Alba a fait état de "plusieurs nouvelles pistes", sans élucider.