Modifié le 16 avril 2013

L'ex-ministre français Jérôme Cahuzac abandonne sa fonction de député

Jérôme Cahuzac renonce à se présenter à une élection législative partielle.
Jérôme Cahuzac s'exprime pour la première fois à la TV depuis sa démission. [Miguel Médina - ]
"La gravité de cette faute ne me permet pas de rester parlementaire": interviewé par la chaîne française BFMTV, l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a fait savoir mardi qu'il ne retournerait pas à l'Assemblée nationale.

L'ancien ministre du Budget français Jérôme Cahuzac a déclaré mardi sur la chaîne BFMTV qu'il abandonnait son poste de député à l'Assemblée nationale. "Ce que j'ai fait ne correspondait pas à la morale élémentaire", a-t-il déclaré, en précisant que cette faute ne lui permet de rester parlementaire.

"J'ai tellement occulté mon compte en Suisse que je me suis menti à moi-même", a encore déclaré Jérôme Cahuzac. Et de tordre le cou à certaines rumeurs: "Mon compte en Suisse n'a jamais servi à financer des campagnes du PS."

Paria

Devenu un paria en France, Jérôme Cahuzac fait avec cette confession sa première intervention médiatique depuis l'annonce de ses mensonges. Il avait affirmé récemment à un ami journaliste être obligé de changer de domicile tous les deux jours, voire de coucher dans sa voiture, pour fuir les paparazzis.

Jérôme Cahuzac a quitté le gouvernement le 19 mars et avoué le 2 avril qu'il avait détenu un compte bancaire secret en Suisse, transféré ensuite à Singapour.

Dénégations

Depuis décembre, il avait nié à plusieurs reprises détenir un tel compte, notamment lors d'une séance mémorable à l'Assemblée nationale, retransmise en direct à la télévision, au cours de laquelle il avait tenu cette position devant l'ensemble des députés français.

Cette interview de Jérôme Cahuzac, exclu du Parti socialiste, est diffusée au lendemain de la publication par l'ensemble des membres du gouvernement de leur déclaration de patrimoine, un gage de transparence voulu par l'exécutif pour tenter de tourner la page des aveux de l'ex-ministre sur son compte caché à l'étranger qui ont fortement ébranlé la crédibilité de François Hollande.

boi/agences

Publié le 16 avril 2013 - Modifié le 16 avril 2013