Modifié le 06 avril 2013 à 15:22

Le virus H7N9 a été découvert sur deux nouveaux marchés à Shanghai

Cette nouvelle forme du virus de la grippe aviaire a contaminé 16 personnes en Chine, toutes dans l'est du pays.
Cette nouvelle forme du virus de la grippe aviaire a contaminé 16 personnes en Chine, toutes dans l'est du pays. [Xinhua/Chen Fei - ]
Responsable de la mort de six personnes, le virus H7N9, nouvelle forme du virus de la grippe aviaire, s'est propagé sur deux nouveaux marchés à Shanghai.

Les autorités chinoises ont découvert la présence du virus H7N9 de la grippe aviaire, responsable de la mort de six personnes, sur de nouveaux marchés à Shanghai. Il s'agit de deux marchés de produits agricoles dans le quartier de Minhang, précise l'agence Chine nouvelle.

Ils se trouvent non loin du marché aux volailles de Huhuai, où les autorités ont procédé à l'abattage de 20'000 volatiles après la découverte cette semaine de pigeons contaminés à cet endroit. Cette nouvelle forme du virus de la grippe aviaire a contaminé 18 personnes en Chine, toutes dans l'est du pays.

Craintes d'une épidémie

Six personnes sont mortes, ce qui alimente les craintes d'une épidémie sur le plan international. Le virus H7N9 ne semble pas se transmettre entre êtres humains mais les autorités de Chine et de Hong Kong disent renforcer leur vigilance après avoir été durement touchées en 2002-2003 par l'épidémie de sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Capitale financière de la Chine, Shanghai, ville de 23 millions d'habitants, a interdit l'entrée sur son territoire de toute volaille vivante en provenance des autres parties du pays. Elle a désormais fermé trois marchés pour tenter de contenir la maladie, rapporte Chine nouvelle.

agences/lgr

Publié le 06 avril 2013 à 08:54 - Modifié le 06 avril 2013 à 15:22

Les mesures s'étendent

Plusieurs villes de l'est de la Chine ont interdit le commerce des volailles vivantes ou ont abattu des oiseaux pour lutter contre le virus de la grippe aviaire H7N9.

Après Shanghai vendredi, c'est Nankin, la capitale de la province du Jiangsu, qui a annoncé samedi la fermeture de tous ses marchés aux volailles et la suspension provisoire du commerce des oiseaux vivants dans toute la municipalité, qui compte plus de 8 millions d'habitants, selon le site de la radio nationale CNR.

Compensations financières attendues

Les prix des légumes et des fruits de mer ont pour leur part fortement augmenté à Shanghai depuis l'annonce de la fermeture des marchés aux volailles, a rapporté la télévision locale.

Des compensations financières vont être accordées aux personnes travaillant avec des volailles, mais les montants n'ont pas encore arrêtés, avait déclaré un porte-parole de la municipalité vendredi.