Modifié le 24 mars 2013

Les opposants au mariage homosexuel à nouveau dans la rue à Paris

Contrairement à la dernière manifestation, les opposants au mariage gay n'ont pas été autorisés à défiler sur les Champs-Elysées.
Contrairement à la dernière manifestation, les opposants au mariage gay n'ont pas été autorisés à défiler sur les Champs-Elysées. [PIERRE ANDRIEU - ]
Les opposants au mariage homosexuel et à l'adoption par les couples de même genre ont défilé dimanche à Paris contre le projet de loi sur le "mariage pour tous". Ce texte est en voie d'adoption par le Parlement français.

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées en début d'après-midi sur l'avenue de la Grande-Armée, qui prolonge les Champs-Elysées au-delà de la place de l'Etoile, pour demander au président français François Hollande de retirer le texte sur mariage homosexuel et à l'adoption par les couples de même genre.

Les organisateurs, qui exigent un référendum, espéraient initialement défiler sur les Champs-Elysées mais n'y ont pas été autorisés. La manifestation a été marquée par quelques incidents. Les gendarmes mobiles ont tiré des gaz lacrymogènes à plusieurs reprises contre des manifestants qui, selon la préfecture de police, tentaient de "forcer un barrage pour rejoindre les Champs-Elysées".

L'UMP avait appelé à défiler

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, avait appelé les adhérents du principal parti de l'opposition à participer à cette manifestation à laquelle ont pris part certains de ses élus, dont l'ancien ministre Laurent Wauquiez.

"Au moins 1'400'000 manifestants forment la Grande Armée des Français levée contre le projet de loi", ont déclaré dans un communiqué les organisateurs du rassemblement.

La préfecture de police de Paris, qui a fait état d'une première estimation de 300'000 participants, a précisé que "les chiffres définitifs seront communiqués en début de semaine prochaine, après visionnage de l'ensemble des films de la manifestation".

Le 13 janvier dernier, la précédente manifestation contre le projet de loi sur le "mariage pour tous" avait réuni à Paris 340'000 participants, selon la préfecture de police, un million selon les organisateurs.

agences/mre

Publié le 24 mars 2013 - Modifié le 24 mars 2013

Adoption du texte prévue avant l'été

Le texte de loi, qui ouvre aux homosexuels la possibilité de se marier et d'adopter, a été voté le 11 février par les députés à l'issue d'un débat marathon émaillé d'incidents.

Il sera examiné en séance publique par les sénateurs à partir du 4 avril, l'objectif du gouvernement étant que la réforme soit définitivement adoptée avant les vacances d'été.