Modifié le 17 mars 2013 à 13:24

Le pape François veut "une Eglise pauvre pour les pauvres"

Le pape François lors de sa première conférence de presse.
Le pape François lors de sa première conférence de presse. [Michael Sohn - ]
Lors de sa première conférence de presse samedi, le pape François a affirmé qu'il voulait "une Eglise pauvre pour les pauvres". Il a également confirmé qu'il avait choisi son nom en référence à Saint François d'Assise.

"Combien j'aimerais une Eglise pauvre et pour les pauvres", a affirmé le pape François samedi lors de sa première conférence de presse. "Durant l'élection, j'étais à côté de l'archevêque de Sao Paulo Claudio Hummes, un grand ami (...) Quand les choses sont devenues dangereuses, il m'a réconforté. Quand les votes ont atteint les deux tiers, il m'a serré dans ses bras et embrassé et m'a dit: 'Et n'oublie pas les pauvres!'", a-t-il raconté.

Le 266e chef de l'Eglise catholique, élu mercredi pour succéder à Benoît XVI, a également confirmé qu'il avait choisi son nom en référence à Saint François d'Assise et comme symbole de paix, d'austérité et d'assistance aux pauvres. "François est le nom de la paix, et c'est ainsi que ce nom est venu dans mon coeur", a-t-il notamment raconté à l'occasion d'une rencontre au Vatican avec les journalistes.

Une visite à Benoît XVI

Le Vatican a par ailleurs annoncé que le nouveau pape rendra visite à son prédécesseur Benoît XVI samedi prochain à Castel Gandolfo. Les deux hommes déjeuneront ensemble dans la résidence d'été des papes près de Rome, où le pape émérite réside depuis sa démission le 28 février.

Le pape François a déjà rendu hommage à plusieurs reprises à Benoît XVI, auquel il a téléphoné le soir même de son élection mercredi. Vendredi, à l'occasion d'une rencontre avec les cardinaux, il a notamment rappelé la "bonté" et la "douceur" de son prédécesseur, dont il a salué la démission en parlant d'"un geste courageux et humble".

ats/hend

Publié le 16 mars 2013 à 12:44 - Modifié le 17 mars 2013 à 13:24

Pas de bouleversement de la Curie dans l'immédiat

Le pape François a décidé de maintenir à leur poste tous les responsables de la Curie, le temps qu'il réfléchisse à d'éventuelles réformes au sein de l'administration du Vatican, a annoncé samedi le Saint-Siège.

Certains observateurs de l'Eglise catholique s'attendaient à ce que François procède rapidement à des changements au sein de la Curie, qui serait agitée par des luttes de pouvoir sur fond de soupçons de corruption.