Modifié le 18 janvier 2013 à 12:56

Début du déploiement de la force ouest-africaine au Mali

Début du déploiement de la force ouest-africaine au Mali
Début du déploiement de la force ouest-africaine au Mali L'actu en vidéo / 1 min. / le 17 janvier 2013
Le contingent togolais est arrivé jeudi à Bamako. Il devrait rapidement être suivi par des militaires nigérians. Leur présence marque le début du déploiement de la force ouest-africaine au Mali.

Au Mali, une centaine de militaires togolais sont arrivés jeudi à Bamako, a pu constater un journaliste de Reuters, ce qui marque le début du déploiement de la force ouest-africaine au Mali.

Le contingent togolais devrait être rapidement suivi par 80 militaires nigérians venus par avion de Kaduna, dans le nord de leur pays. La force ouest-africaine qui comprendra plus de 3000 hommes - plus 2000 soldats tchadiens - devra prendre à terme le relais de l'armée française qui intervient au Mali depuis le 11 janvier.

Avions allemands en route

Paris a par ailleurs annoncé renforcer son dispositif avec 1400 militaires et des hélicoptères de combat, alors que plusieurs quartiers de Diabali (ouest), où des combats auraient opposé mercredi des membres des forces spéciales françaises à des islamistes, restaient encore aux mains des djihadistes, selon une source sécuritaire malienne.

Le groupe islamiste qui a perpétré la prise d'otages du site gazier algérien de Tiguentourine a rendu l'Algérie, qui a autorisé le survol de son territoire aux avions français se rendant au Mali, responsable de cette agression contre les leurs au Mali.

Lire: L'assaut de l'armée algérienne contre les preneurs d'otages a pris fin

En France, le président socialiste de l'Assemblée nationale française, Claude Bartolone, a annoncé jeudi avoir contacté ses homologues des autres pays européens pour leur demander que l'Europe soit "rassemblée aux côtés du Mali".

D'ailleurs, les deux avions de transport Transall, que Berlin s'était engagé à mettre à la disposition de la Cédéao pour contribuer à l'opération militaire lancée le 11 janvier par Paris au Mali contre des islamistes, ont quitté leur base jeudi soir, a annoncé l'armée allemande.

agences/lgr

Publié le 17 janvier 2013 à 23:21 - Modifié le 18 janvier 2013 à 12:56

Les Etats-Unis examinent un possible soutien logistique

Les ministres européens des Affaires étrangères ont d'ailleurs approuvé la mission de l'UE destinée à former et à réorganiser l'armée malienne, qui vise à déployer 450 Européens à partir de la mi-février.

De leur côté, les Etats-Unis sont toujours en train d'examiner la requête de la France pour un soutien logistique américain à son intervention militaire au Mali, a déclaré jeudi la Maison blanche.