Modifié

Trois ex-ministres grecs pris dans la tourmente des comptes suisses

Georgios Voulgarakis en 2006, alors ministre de l'Ordre public. [Keystone]
Georgios Voulgarakis en 2006, alors ministre de l'Ordre public. [Keystone]
Selon des médias grecs, une procédure judiciaire est ouverte contre un ex-ministre dont la femme aurait des avoirs cachés en Suisse. Deux autres anciens ministres sont sur la sellette.

La commission parlementaire grecque chargée d'enquêter sur les avoirs bancaires cachés en Suisse a transmis à la justice le dossier de l'ancien ministre de l'Ordre public entre 2004 et 2006, de la Culture (2006-2007) et de la Marine marchande (2007-2008), Georgios Voulgarakis.

Le nom de sa femme figure sur la "liste Lagarde", qui contient des données de clients volées à HSBC suisse. Le montant en cause atteint 117'000 euros, selon le site du quotidien To Bhma.

Un cas en suspens

Cette même commission parlementaire a repoussé d'une semaine son verdict concernant un ancien ministre des Finances et de l'économie (1994-2003) puis de la Défense (2003-2004), Yiannos Papantoniou. D'après le site NewsNow, elle étudie dans son cas un montant d'environ 1 million d'euros sur un compte au nom de sa femme.

Tybalt Félix

Publié Modifié

L'affaire des noms effacés en cours

Un autre ancien ministre des finances est au coeur d'un scandale. Giorgos Papakonstantinou, en fonction de 2009 à 2011, est accusé d'avoir effacé du document les noms de trois proches.

La court suprême a chargé des enquêteurs d'étudier la clé USB sur laquelle figurent les données pour éclaircir les faits. Des membres de la famille de Giorgos Papakonstantinou ont également été appelés à témoigner.