Modifié le 04 janvier 2013 à 21:09

Malala, la jeune Pakistanaise blessée par des talibans, a quitté l'hôpital

Malala est sortie jeudi du Queen Elizabeth Hospital en Angleterre "pour poursuivre sa rééducation au domicile provisoire de sa famille", a indiqué dans un communiqué l'établissement, où la jeune fille avait été admise le 15 octobre 2012.
Malala est sortie jeudi du Queen Elizabeth Hospital en Angleterre "pour poursuivre sa rééducation au domicile provisoire de sa famille", a indiqué l'établissement. [UNIVERSITY HOSPITALS BIRMINGHAM - ]
Après deux mois et demi de traitement, Malala, la jeune militante pakistanaise pour le droit à l'éducation des filles, grièvement blessée par des talibans en octobre 2012, a pu quitter l'hôpital britannique où elle était admise.

Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise blessée d'une balle à la tête par des talibans en octobre pour avoir soutenu un programme scolaire en faveur des filles, a quitté l'hôpital de Birmingham où elle était soignée depuis le 15 octobre.

L'état de santé de Malala a été jugé suffisamment bon par les médecins pour qu'elle puisse passer la suite de sa convalescence avec ses parents et ses deux frères, qui se sont installés provisoirement dans la région pour être à ses côtés.

Nouvelle opération

Elle sera toutefois réhospitalisée fin janvier ou début février pour subir une opération de reconstruction du crâne.

L'adolescente de 15 ans est devenue le symbole de la résistance des femmes pakistanaises face aux restrictions que les islamistes entendent imposer à leurs droits dans son pays. L'agression dont elle a été victime a été largement condamnée par la communauté internationale.

agences/aduc

Publié le 04 janvier 2013 à 16:03 - Modifié le 04 janvier 2013 à 21:09

Rappel des faits

Malala Yousafzai avait été atteinte d'une balle à la tête lors d'une attaque des talibans contre son autocar scolaire le 9 octobre, dans la vallée de Swat (nord-ouest du Pakistan). Ils voulaient la punir pour son engagement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l'école.

Elle a survécu et a été transférée par avion en Angleterre au Queen Elizabeth Hospital, un établissement réputé pour le traitement des soldats blessés en Afghanistan.

Pendant son hospitalisation, la jeune fille, devenue une icône de la lutte pour le droit à l'éducation et contre l'extrémisme religieux, a reçu des milliers de messages de soutien du monde entier.

La jeune Pakistanaise, qui a déjà reçu le premier prix pour la paix décerné par son pays, s'était fait connaître dès 2009 en signant un blog sur le site de la BBC dénonçant les exactions des talibans à Swat.