Modifié le 19 décembre 2012 à 14:44

L'Union européenne veut renforcer sa lutte contre le tabagisme

La construction de fumoirs dans les cafés et les restaurants ne résout rien, car la fumée se propage malgré tout dans le reste des établissements, selon un tabacologue.
Les arômes forts devraient être interdits dans les cigarettes, selon l'Union européenne. [Toby Diehl - ]
Arômes forts interdits et images choquantes sur 75% des paquets de cigarettes, l'Union européenne a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour renforcer sa lutte contre le tabagisme.

Pour renforcer la lutte contre le tabagisme dans l'Union européenne, la Commission européenne a recommandé mercredi de couvrir 75% des surfaces des paquets de cigarettes d'avertissements imagés sur les dangers du tabac. Elle a également recommandé l'interdiction des arômes forts.

700'000 morts par année

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes: le tabac tue la moitié de ses consommateurs et engendre une grave dépendance", a souligné le commissaire en charge de la Santé et des Consommateurs, Tonio Borg, au cours d'une conférence de presse pour présenter ses propositions, qui renforcent la législation en vigueur depuis 2011 dans l'UE. Le tabac tue chaque année près de 700'000 personnes en Europe, ont précisé ses services.

"Étant donné que 70% des fumeurs commencent à fumer avant l'âge de 18 ans, cette proposition vise à dissuader les jeunes de s'initier au tabagisme en limitant l'attrait des produits du tabac et de la cigarette", a expliqué Tonio Borg. "Les consommateurs ne doivent pas être abusés: il faut que les produits du tabac aient l'aspect et le goût du tabac. Cette proposition veille à ce que les emballages et les arômes ne puissent être utilisés comme arguments de vente", a-t-il ajouté.

Plus de cigarettes fines

Sont également interdits à la vente les paquets de moins de 20 unités et les cigarettes fines, car "de nature à induire en erreur".

"La Commission européenne s'était engagée à soumettre une proposition sur les produits du tabac d'ici à la fin de 2012. Promesse tenue!", a conclu le commissaire Borg. Les Etats et le Parlement européen doivent encore approuver ces propositions. La nouvelle législation pourrait alors entrer en vigueur en 2015 ou 2016.

ats/vkiss

Publié le 19 décembre 2012 à 14:42 - Modifié le 19 décembre 2012 à 14:44

Règles moins strictes pour la pipe

Les règles sont moins strictes pour le tabac à pipe, les cigares et cigarillos, exemptés de l'obligation d'apposer des avertissements imagés sur leurs conditionnements.

En revanche, l'interdiction du snus, un tabac à chiquer, imposée en 1992, est maintenue dans l'UE, sauf pour la Suède, bénéficiaire d'une dérogation. Mais tous les produits du tabac sans combustion devront, comme les cigarettes, porter des avertissements sanitaires sur les surfaces principales de leur conditionnement.