Modifié

La bande de Gaza, 66 ans de conflit

Depuis 1948, la bande de Gaza est en proie à une guerre continue. [Kevin Frayer - Keystone]
Depuis 1948, la bande de Gaza est en proie à une guerre continue. [Kevin Frayer - Keystone]
Retour sur 66 ans de guerre dans la bande de Gaza, avec une chronologie, un lexique des forces en présence, la carte du conflit et une galerie de portraits des principaux acteurs.

1948-1967: LES ANNEES EGYPTIENNES

1948: le refus des Etats arabes à la création de deux Etats (selon la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU de novembre 1947), l’un juif et l’autre arabe, conduit à l’occupation par l’Egypte de la bande de Gaza et de l’occupation par la Jordanie de la Cisjordanie.

1954: les fedayins, groupes de commandos palestiniens qui s'opposent à Israël par les armes, font de la bande de Gaza leur base opérationnelle, ce qui déclenche de fréquentes représailles israéliennes.

1956: lors de la crise du Canal de Suez, l'armée israélienne s'empare de la bande de Gaza en soutien de l'opération franco-anglaise contre l'Egypte et pour mettre fin aux activités des fedayins. Mais sous la pression internationale, Israël retourne derrière ses frontières en mars 1957.

1967-1994: L'OCCUPATION ISRAELIENNE

1967: durant la Guerre des Six-Jours, l'armée israélienne prend possession de la bande de Gaza.

1972: les premières colonies israéliennes sont implantées à Netzarim et Kfar Darom. Vingt ans plus tard, il y en aura dix-sept.

1977: la victoire du Likoud aux élections législatives fait virer Israël à droite et un afflux de colons israéliens investissent les colonies de Gaza. Ce mouvement est accentué en 1979 avec le démantèlement des colonies installées dans le Sinaï et rendues à l’Egypte après l'accord de paix entre Israël et l’Egypte.

1987: la première Intifada débute le 9 décembre avec un soulèvement massif de la population palestinienne contre l'occupant israélien, au lendemain de l'accident à Gaza d'un camion israélien tuant quatre occupants d'une voiture palestinienne. Le mouvement islamiste Hamas est fondé à cette occasion.

1992: Israël rétablit la ligne verte (démarcation des frontières de 1948) et instaure un contrôle des limites de la bande de Gaza en installant des barrières de sécurité et des points de passage.

Les accords d'Oslo sont signés entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat sous le regard du président américain Bill Clinton. [J.David Ake - Keystone]Les accords d'Oslo sont signés entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat sous le regard du président américain Bill Clinton. [J.David Ake - Keystone]1993: des discussions secrètes débouchent le 13 septembre sur les accords d'Oslo, signés à Washington entre le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le responsable palestinien Yasser Arafat. Ils amènent à la reconnaissance mutuelle entre Palestiniens et Israéliens.

1994-2006: L'AUTONOMIE PALESTINIENNE

1994: consécutif aux accords d'Oslo, l'accord de Jéricho-Gaza  du 4 mai 1994 investit la nouvelle Autorité nationale palestinienne. Gaza devient le siège de l'administration palestinienne.

1995: l'assassinat d'Yitzhak Rabin par un étudiant israélien d'extrême-droite et la multiplication des attentats du Hamas mettent à mal le processus de paix.

La visite d'Ariel Sharon sur l'Esplanade des Mosquées le 28 septembre 2000 est à l'origine de la seconde Intifada. [Eyal Warshavsky - Keystone]La visite d'Ariel Sharon sur l'Esplanade des Mosquées le 28 septembre 2000 est à l'origine de la seconde Intifada. [Eyal Warshavsky - Keystone]2000: la visite d'Ariel Sharon le 28 septembre sur l'Esplanade des Mosquées est le déclencheur de la seconde Intifada avec un nouveau soulèvement des Palestiniens et enterre définitivement les accords d'Oslo. L'année marque aussi le début des tirs de roquettes depuis Gaza contre Israël.

2002: le 22 juillet, l'assassinat à Gaza d'un chef présumé des Brigades Ezzedine Al-Qassam, Salah Shehadeh, crée une polémique en Israël où le nombre de victimes collatérales (14 morts) est critiqué. Par la suite, Israël renouvellera toutefois ses attaques ciblées contre des chefs palestiniens.

2004: le 11 novembre, la mort de Yasser Arafat affaiblit l'Autorité palestinienne.

2005: sous la pression internationale et de l'Intifada, Ariel Sharon ordonne l'évacuation des colonies de Gaza. Dans le même temps, Mahmoud Abbas est élu président de l'Autorité palestinienne.

2006-...: LE HAMAS AU POUVOIR

2006: l'absence de négociations avec l'Autorité palestinienne lors du désengagement de Gaza permet au Hamas, alors populaire mais minoritaire, de prendre le pouvoir lors des élections législatives.

En juin, après l'enlèvement du soldat Gilad Shalit sur sol israélien à la frontière avec la bande de Gaza, Israël lance l’opération "Pluies d’été" pour le récupérer, sans succès. L’opération fait 400 morts côté palestinien et 7 morts côté israélien. Gilad Shalit sera échangé en 2011 contre 1’030 prisonniers palestiniens.

Neuf militants turcs ont été tués par l'armée israélienne à bord du Mavi Marmara, au large de Gaza. [Burhan Ozbilici - Keystone]Neuf militants turcs ont été tués par l'armée israélienne à bord du Mavi Marmara, au large de Gaza. [Burhan Ozbilici - Keystone]2007: des tensions interpalestiniennes entre le Fatah et le Hamas font des centaines de morts dans la bande de Gaza. Le Hamas prend alors le contrôle militaire de Gaza.

2008: après la prise de pouvoir du Hamas, Israël et l'Egypte imposent un blocus sur Gaza.

Les tirs de roquettes du Hamas et d’autres mouvements palestiniens sur tout le sud d’Israël, commencés dès la deuxième Intifada en 2000, s'intensifient durant l’année et provoquent l’opération "Plomb durci", du 27 décembre au 18 janvier, qui fait 1’330 morts côté palestinien et 13 morts côté israélien.

2010: une flottille de militants pro-palestiniens pour briser le blocus de Gaza est arraisonnée par l'armée israélienne. L'assaut, vivement condamné par la communauté internationale, fait neuf morts.

2012: premières élections municipales en Cisjordanie depuis 2006. Le Fatah de Mahmoud Abbas obtient la victoire, le Hamas appelle au boycott.

2012: à la suite de plusieurs attaques bilatérales entre la bande de Gaza et Israël, l'armée israélienne lance l'opération "Pilier de défense" le 14 novembre avec l'assassinat du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari. C'est durant cette opération, qui fait 160 morts palestiniens et 6 israéliens, que pour la première fois des roquettes sont tirées sur Tel-Aviv et sur Jérusalem.

2012: le Fatah et le Hamas forment un gouvernement transitoire d'union, marquant une étape importante dans la réconciliation entre les deux camps. Mais l'accord ne sera finalement pas appliqué.

Mahmoud Abbas à l'ONU avant le vote sur le statut de l'Etat palestinien comme Etat membre. [Seth Wenig - Keystone]Mahmoud Abbas à l'ONU avant le vote sur le statut de l'Etat palestinien comme Etat membre. [Seth Wenig - Keystone]2012: la Palestine devient un Etat observateur à l'ONU.

2012: les 25 ans du Hamas fêtés par des dizaines de milliers de Palestiniens, en présence du chef de file exilé Khaled Meshaal.

2013: démission du Premier ministre palestinien Salam Fayyad en raison d'un sérieux désaccord avec le président Abbas. Puis démission du nouveau Premier ministre Rami Hamdallah, trois semaines après sa nomination. L'Autorité palestinienne est ébranlée par cette crise politique. Hamdallah restera toutefois en poste jusqu'à la réconciliation entre Fatah et Hamas en 2014.

2013: reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens après trois ans de gel, alors que se poursuivent la colonisation en Cisjordanie et les échanges de tir.

2014: Israël gèle le reversement des taxes à la Palestine, en représailles aux demandes d'adhésion de l'Etat palestinien à des traités internationaux.

2014: le Hamas et le Fatah s'entendent le 23 avril pour former un gouvernement d'union dirigé par le président Mahmoud Abbas. En réaction, Israël suspend toutes les négociations avec la Palestine.

2014: les présidents israéliens et palestiniens Shimon Peres et Mahmoud Abbas réunis au Vatican avec le pape François pour "prier pour la paix".

2014: le nationaliste Réouven Rivlin devient le nouveau président d'Israël

2014: enlèvement de trois adolescents israéliens près de Hebron le 12 juin. Pour ses recherches, Israël opère le plus important déploiement militaire en Cisjordanie depuis la fin de la 2e intifada en 2005. Son armée étend également son offensive sur Gaza pour "briser" le Hamas, accusé du rapt. Le 30 juin, les corps sans vie des trois adolescents sont découverts, faisant craindre une escalade de la violence.

2014: le 8 juillet, Israël lance l'opération "Bordure protectrice" sur Gaza.

vkiss/kkub

Publié Modifié

Les forces en présence

FORCES PALESTINIENNES

Hamas: "mouvement de la résistance islamique", le Hamas a été créé à Gaza en 1987 par le cheikh Ahmed Yassine, issu de la branche palestinienne des Frères musulmans. Le Hamas a remporté les élections législatives en janvier 2006 et pris le contrôle militaire de Gaza en juin 2007.

Brigades Ezzedine Al-Qassam: branche armée du Hamas, les brigades sont nommées d'après un cheikh d'origine syrienne à l'origine d'une révolte contre les Britanniques en 1935. Elles sont responsables d'attentats-suicide commis en Israël et de lancements de roquettes.

Fatah: "organisation de libération nationale de la Palestine", le Fatah a été fondé par Yasser Arafat en 1959. Le mouvement approuve les accords de "reconnaissance mutuelle" d'Oslo en 1993 et représente l'autorité palestinienne. A la mort de Yasser Arafat en 2004, le Fatah, affaibli, perd du terrain face au Hamas.

Brigades des martyrs d'Al-Aqsa: milice du Fatah créée au cours de la deuxième Intifada en 2000, les brigades tirent leur nom de la mosquée de Jérusalem, lieu saint de l'Islam. En concurrence avec les Brigades Ezzedine Al-Qassam, elles ont également commis des attentats-suicide et à la bombe, notamment menés par des femmes.

FORCES ISRAELIENNES

Likoud: formé en 1973 par Menahem Begin, le Likoud ("coalition" en hébreu) est le parti de la droite nationaliste israélienne. Le parti met fin en 1977 à la domination de la gauche sioniste. Il est dirigé par Benjamin Netanyahu, actuel Premier ministre.

Tsahal: "armée de défense d'Israël", Tsahal est formée lors de la création de l'Etat d'Israël en 1948. Elle compte tous les corps de l'armée, à savoir terre, air et mer. Elle possède aussi un service de renseignement.

Aman:le service de renseignements militaires israélien.

Shabak: l'agence de renseignements intérieure qui agit en Israël et dans les territoires palestiniens.