Modifié le 27 septembre 2012 à 11:48

Les Etats-Unis lèvent les restrictions aux importations de biens birmans

Pour sa première visite historique aux Etats-Unis en tant que chef de l'Etat, le président birman Thein Sein a rencontré Hillary Clinton.
Pour sa première visite historique aux Etats-Unis en tant que chef de l'Etat, le président birman Thein Sein a rencontré Hillary Clinton. [Craig Ruttle - ]
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé jeudi la levée prochaine de l'interdiction américaine d'importations de produits birmans mise en place en 2003. Cette décision vise à normaliser les relations commerciales avec la Birmanie.

Les Etats-Unis vont lever l'embargo sur les importations birmanes. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé la nouvelle mercredi lors d'un entretien à New York avec le président birman Thein Sein.

"Nous allons commencer à lever les restrictions aux importations de biens birmans aux Etats-Unis", a déclaré Hillary Clinton en rencontrant le président birman, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

Progrès birmans reconnus

Cette décision américaine vient "en reconnaissance des progrès continus sur la voie des réformes (en Birmanie) et en réponse aux demandes du gouvernement et de l'opposition", a dit la chef de la diplomatie américaine. Ainsi, "les Etats-Unis font un pas de plus dans la normalisation de nos relations commerciales avec Rangoun", a encore déclaré Hillary Clinton à l'adresse du président Thein Sein.

Le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a salué jeudi cette annonce annonce. "Nous saluons la levée de l'embargo sur les importations, même si bien sûr le peuple ne va pas en bénéficier immédiatement. Mais je pense que ce sera bon à long terme", a commenté Ohn Kyaing, député et porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND).

La Suisse a levé partiellement ses sanctions à l'encontre de la Birmanie début mai.

ats/aduc

Publié le 27 septembre 2012 à 09:07 - Modifié le 27 septembre 2012 à 11:48

Visite historique aux Etats-Unis du président birman Thein Sein

Le président birman, auréolé des profondes réformes politiques qu'il a engagées depuis 18 mois, effectue sa première visite aux Etats-Unis en tant que chef de l'Etat.

Ce voyage coïncide avec celui de l'opposante Aung San Suu Kyi, accueillie la semaine dernière avec tous les honneurs.

Washington avait mis fin en juillet à la plupart des restrictions sur ses investissements en Birmanie, y compris dans le gaz et le pétrole.

Un nouvel ambassadeur est en poste depuis juillet, une première depuis 22 ans, et Thein Sein a été retiré de la liste noire des personnalités du pays faisant l'objet de sanctions. Mais le Congrès américain prolongeait jusqu'à présent l'embargo sur les importations birmanes.