Modifié le 14 septembre 2012 à 16:55

L'homme qui aurait réalisé le film anti-islam sous protection policière

La maison du possible réalisateur "Innoncence of Muslims" à Cerritos, en Californie, est protégée de policiers et encerclée de journalistes.
La maison du possible réalisateur "Innoncence of Muslims" à Cerritos, en Californie, est protégée de policiers et encerclée de journalistes. [Lucy Nicholson - ]
Le possible auteur du film sur Mahomet qui a déclenché des violences dans le monde musulman est sous protection policière. Sa maison est elle-même encerclée par les journalistes. 

L'homme considéré par des médias comme le possible auteur du film controversé sur l'islam ayant entraîné des violences dans le monde musulman vit sous protection policière dans sa maison située à Cerritos, à 40km au sud de Los Angeles. Il craint pour sa vie.

L'homme aurait été identifié par les médias américains mercredi soir. Il aurait alors demandé à la police de le protéger. Sa maison est elle-même encerclée par les journalistes. 

La police confirme

"Nous avons reçu un appel et nous y répondons, nous sommes garants de la sécurité publique", a indiqué un porte-parole du shérif du comté de Los Angeles. "Si nous surveillons le voisinage c'est à cause de vous", les journalistes, a-t-il ajouté.

La famille a refusé de s'exprimer, mais la porte d'entrée de la maison était très similaire à celle apparaissant dans plusieurs scènes du film controversé, dont des extraits sont visibles sur internet. Selon des documents judiciaires dont l'AFP a eu copie, l'homme avait été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.

Réalisé par un cinéaste qui s'est présenté comme Américano-israélien mais qui selon les médias américains serait de religion copte, le film à faible budget se veut une description de la vie du prophète et évoque les thèmes de l'homosexualité et la pédophilie. Il présente les musulmans comme immoraux et violents.

ats/bri

Publié le 14 septembre 2012 à 07:16 - Modifié le 14 septembre 2012 à 16:55

Ban Ki-moon appelle au calme

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a lancé jeudi un appel au calme après les troubles qui ont suivi la diffusion partielle sur internet du film islamophobe "L'innocence des musulmans".

"Rien ne justifie une telle violence meurtrière et de telles attaques", a-t-il estimé avant la grande prière du vendredi. Le haut représentant souligne "la nécessité du dialogue, du respect et de la compréhension mutuels".

Ban Ki-moon condamne aussi le film "haineux", "qui semble avoir été délibérément conçu pour semer le sectarisme et provoquer une effusion de sang".