Modifié le 08 juillet 2012 à 19:42

Le bilan des victimes des inondations en Russie s'alourdit encore

Une dame âgée, dont l'appartement a été sinistré, s'est réfugiée dans un jardin d'enfants qui sert d'abri provisoire à Krimsk.
Une dame âgée, dont l'appartement a été sinistré, s'est réfugiée dans un jardin d'enfants qui sert d'abri provisoire à Krimsk. [Artur Lebedev - ]
Le bilan des victimes de pluies torrentielles et de violentes crues dans la région russe de Krasnodar (sud-ouest) est passé de 134 à 171 morts dans la nuit, les secours continuent de retrouver de nouvelles victimes, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par la police.

Les secouristes continuent de retrouver des victimes des inondations dans la région de Krasnodar, dans le sud-ouest de la Russie. Dimanche, un nouveau bilan faisait état de 171 morts.


De nombreuses victimes n'ont pas encore pu être indentifiées, a précisé un responsable de la force spéciale pour les catastrophes naturelles. Le district de Krymsk, une zone de l'arrière-pays située à 200 km au nord-ouest de la cité balnéaire de Sochi qui accueillera en 2014 les jeux Olympiques d'été, a été atteint par une crue de plusieurs mètres de haut dans la nuit de vendredi à samedi.


Mécontentement des sinistrés

Les crues ont touché quelque 13'000 personnes dans le sud-ouest de la Russie ces deux derniers jours.
Les crues ont touché quelque 13'000 personnes dans le sud-ouest de la Russie ces deux derniers jours. [VladimirAnosov - ]
Selon les autorités locales, plus de 12'000 habitants et 4000 habitations ont été touchés par le désastre. Le président russe Vladimir Poutine s'est rendu samedi dans la zone sinistrée, alors que le mécontentement grandissait sur place, selon les témoignages et les messages diffusés sur l'internet où se multipliaient les accusations de négligence des autorités.


"Le président a survolé en hélicoptère les zones les plus touchées par les pluies et les inondations", a indiqué le Kremlin, ajoutant que Vladimir  Poutine se trouvait samedi soir à Krymsk pour une réunion de crise. Dans la zone côtière sinistrée, le courant a été coupé, et quelque 29'000 personnes en étaient toujours privées dimanche, selon un communiqué du ministère de l'Energie.


La catastrophe, dont les autorités en butte aux critiques soulignent l'ampleur et la brutalité exceptionnelles, a aussi provoqué le blocage des routes et interrompu le trafic ferroviaire et maritime.


agences/hend


Publié le 08 juillet 2012 à 08:29 - Modifié le 08 juillet 2012 à 19:42

La région de Krasnodar frappée par les crues