Modifié le 30 juin 2012 à 22:58

Le président Obama auprès des victimes des incendies au Colorado

Barack Obama a visité des quartiers de Colorado Springs détruits par l'incendie.
Barack Obama a visité des quartiers de Colorado Springs détruits par l'incendie. [Larry Downing - REUTERS]
Le président américain Barack Obama s'est rendu vendredi à Colorado Springs, aux USA, pour encourager les pompiers et constater les dégâts provoqués par le gigantesque incendie qui a fait deux morts, détruit près de 350 maisons et entraîné 36'000 évacuations.

"Que ce soit les incendies dans le Colorado ou les inondations dans le nord de la Floride, quand elle est frappée par des désastres naturels comme ceux-ci, l'Amérique se rassemble. Nous devons nous assurer que nous pouvons compter les uns sur les autres", a déclaré Barack Obama peu après son arrivée, à la mi-journée, à Colorado Springs, ville des Etats-Unis touchée par des incendies sans précédent.


Le président s'est rendu dans la zone d'évacuation, où il a pu voir les rangées de voitures et de maisons calcinées. "La population a évidemment le coeur brisé", a déclaré le président, avant de rendre hommage aux pompiers, "de véritables héros", qu'il a rencontrés au milieu des décombres et des ruines encore fumantes.


Des quartiers entiers ont été ravagés par les flammes.
Des quartiers entiers ont été ravagés par les flammes. [Rick Wilking - REUTERS]
Etat de grande catastrophe

Jeudi soir, Barack Obama avait déclaré "l'état de grande catastrophe" dans le Colorado, une décision qui permet d'allouer des fonds fédéraux aux autorités de l'Etat et aux agences publiques locales. L'incendie fait rage depuis samedi près de la ville de Colorado Springs, la deuxième ville du Colorado, située à une centaine de kilomètres au sud de Denver, la capitale de l'Etat.


Il est devenu le plus grave - en termes de dégâts - de l'histoire du Colorado. La police craint que le bilan ne s'alourdisse encore, alors qu'officiellement deux corps ont été retrouvés. Selon le site officiel de suivi des incendies, le Waldo Canyon Fire a détruit 6800 hectares de végétation. Les causes de l'incendie restent inconnues mais les pompiers ont bénéficié de conditions météo favorables vendredi et ils contenaient dans la soirée 25% du feu.


Site internet pour les rescapés

La ville a mis à disposition des évacués des ordinateurs portables pour qu'ils puissent consulter leurs courriels et s'inscrire sur le site de la Croix Rouge "Sain et Sauf", pour faire savoir à leurs proches qu'ils sont en lieu sûr. Les évacués devraient pouvoir avoir accès ou voir leur maison à partir de dimanche, a précisé la mairie.


Les pompiers du Colorado combattent plusieurs autres feux, notamment le "High Park Fire", près de Fort Collins (100 km au nord de Denver), qui a détruit 35'000 hectares de végétation, et qui était contenu jeudi à 85%. En raison de températures élevées et d'un climat très sec, ce sont au total une quarantaine d'incendies qui affectaient, à des degrés divers, l'ouest des Etats-Unis. Les plus importants touchaient outre le Colorado, l'Utah, le Montana, le Nouveau-Mexique et même l'Alaska.


afp/pbug/vtom


Publié le 30 juin 2012 à 08:11 - Modifié le 30 juin 2012 à 22:58

De violentes tempêtes font une dizaine de morts

De violents orages qui ont frappé la région de Washington et l'Est des Etats-Unis tard vendredi ont fait au moins une dizaine de morts, ont rapporté samedi des médias américains. Des millions de personnes ont été privées d'électricité.

Une personne est morte dans la capitale américaine après avoir touché un câble électrique et quatre autres ont été tuées par des chutes de branches ou d'arbres dans les Etats environnant la capitale (Maryland, Virginie), selon le journal "The Washington Post".

Samedi matin, la tempête passée, les habitants de Washington ont découvert les rues de la ville jonchées de branchages, de poubelles et panneaux renversés par les puissantes rafales de vent.

Déracinés par le vent, certains arbres barraient complètement la chaussée. En Virginie (est), placée en état d'urgence, la tempête a fait au moins six morts, selon le "Richmond Times-Dispatch".

Colorado Springs aux Etats-Unis