Modifié

Le conservateur grec Antonis Samaras devient Premier ministre

Séquences choisies -  Samaras
La prestation de serment d'Antonis Samaras / L'actu en vidéo / 1 min. / le 20 juin 2012
Le conservateur Antonis Samaras a prêté serment mercredi comme Premier ministre et devrait faire connaître jeudi la liste des membres de son gouvernement.

"J'ai la majorité parlementaire nécessaire pour former un gouvernement de longue durée pour garantir la stabilité et l'espoir" dans le pays, a déclaré mercredi Antonis Samaras au président de la République Carolos Papoulias avant de prêter serment.


Le conservateur devrait faire connaître jeudi la liste des membres de son gouvernement. La Grèce semble ainsi échapper à la situation bien plus délicate qui était envisagée avant les législatives de dimanche passé.


Arrivé en première position aux législatives de dimanche, mais sans majorité absolue, Antonis Samaras a négocié et obtenu le soutien de deux autres partis, les socialistes du Pasok et la gauche modérée du Dimar, ce qui lui permet de revendiquer 179 voix sur 300 au Parlement grec.


Assurer la relance et la cohésion

"J'ai conscience du moment crucial, il faut rétablir la dignité des Grecs et assurer la relance de l'économie et la cohésion sociale", a ajouté le nouveau Premier ministre à la presse.


Alors que la gauche radicale voulait annuler les conditions imposées à la Grèce en échange des aides financières, Antonis Samaras et le chef du PASOK Evangelos Venizelos ont eux promis de tenter de renégocier une partie des mesures d'austérité.


De fait, même si les bailleurs de fonds, UE et FMI, admettent à mots couverts le besoin d'assouplir les conditions faites aux Grecs, ils voient aussi Antonis Samaras, membre de la même famille politique que la chancelière allemande Angela Merkel, comme le garant du maintien du pays dans l'euro. Ce qui signifie à leurs yeux, la poursuite des efforts d'assainissement budgétaire commencés.


agences/boi/hend


Publié Modifié