Modifié le 11 mai 2012 à 11:08

Un dîner chez George Clooney rapporte 15 millions à Barack Obama

Aux côtés de Barack Obama, George Clooney s'était engagé en 2006 pour faire connaître la situation de la région du Darfour au Soudan.
Aux côtés de Barack Obama, George Clooney s'était engagé en 2006 pour faire connaître la situation de la région du Darfour au Soudan [AP Photo/Mannie Garcia - ]
Dans sa quête de fonds pour sa campagne électorale, Barack Obama a récolté la somme record de 15 millions de dollars au cours d'un dîner chez George Clooney.

Barack Obama a fait rentrer le montant record de près de 15 millions de dollars dans son trésor de campagne jeudi soir au cours d'un dîner chez George Clooney, à qui le président des Etats-Unis a rendu un hommage malicieux devant un aréopage de superstars.


"Nous avons récupéré beaucoup d'argent parce que tout le monde aime George", a plaisanté le président face à 150 donateurs de son parti démocrate rassemblés sous une tente dans le jardin de la villa de style Tudor de l'ancien bourreau des coeurs de la série "Urgences", dans les collines d'Hollywood à Los Angeles.


Les gens "m'aiment, mais ils adorent" George Clooney, a ajouté Barack Obama, faisant rire l'assemblée, parmi lesquels les acteurs Jack Black, Billy Crystal, Robert Downey junior, Salma Hayek, Tobey Maguire et Barbra Streisand, ainsi que la créatrice de mode Diane Von Furstenberg.


Un dîner à 40'000 dollars

Juste avant que Barack Obama prenne la parole, l'ancien PDG de Disney Jeffrey Katzenberg, l'un des plus gros donateurs de Barack Obama, a révélé que l'événement chez George Clooney avait permis de lever près de 15 millions de dollars, un record dans les annales des campagnes électorales américaines. Chacun des 150 participants a déboursé 40'000 dollars, soit six millions au total, pour ce dîner dans un décor sobre et sous des lampes japonaises dont le menu n'a pas été communiqué.


Mais neuf millions supplémentaires ont été obtenus grâce à un tirage au sort permettant à deux personnes d'obtenir un siège, moyennant un don plus modeste, de trois dollars minimum. Les gagnantes sont une enseignante du New Jersey et une mère de famille de Floride.


Plus de 200 millions d'engrangés

Le président avait entamé sa visite sur la côte Ouest par Seattle où des donateurs avaient déjà versé trois millions à sa campagne. Le dirigeant démocrate est engagé depuis avril 2011 dans une course aux millions et a déjà participé à plus de 110 "événements de campagne".


Selon les derniers chiffres en date, divulgués début avril, il avait engrangé quelque 200 millions de dollars en un an. Ces fonds sont cruciaux car ils permettent de financer ses déplacements de campagne et d'acheter des espaces publicitaires. Barack Obama rentrera vendredi soir à Washington en passant par Reno (Nevada, ouest) où un discours sur l'économie est prévu.


afp/vtom


Publié le 11 mai 2012 à 10:49 - Modifié le 11 mai 2012 à 11:08

Mariage homosexuel: une "extension logique"

Lors du dîner de soutien chez George Clooney, Barack Obama est revenu sur le soutien aux droits des homosexuels à se marier, qu'il a énoncé pour la première fois mercredi.

"La vérité, c'est qu'il s'agit d'une extension logique de ce que les Etats-Unis sont supposés être", a-t-il plaidé.

"Sommes nous un pays qui accueille tout le monde, donne des occasions de réussir à tout le monde, et traite tout le monde avec justesse, et est-ce que cela va nous rendre plus forts? Je pense que c'est le cas. Et c'est cela qui est en jeu" dans l'élection présidentielle du 6 novembre, a affirmé le président américain, très applaudi.

George Clooney militant démocrate

Militant démocrate de longue date, George Clooney, sept fois nommé aux Oscars et qui a obtenu une statuette pour le meilleur second rôle en 2006 ("Syriana"), a été reçu à plusieurs reprises par Barack Obama depuis que ce dernier s'est installé à la Maison Blanche, en particulier pour parler du Soudan, un dossier sur lequel l'acteur s'est beaucoup engagé.

Peu de règles sur le financement des campagnes

Les candidats restent libres d'opter pour un financement public, mais leur budget est dans ce cas plafonné.

Les règles de financement des campagnes ont été bouleversées en 2010 par une décision de la Cour suprême permettant aux entreprises d'y contribuer sans limites.

C'est jusqu'ici son adversaire républicain Mitt Romney qui a réussi à tirer le plus grand bénéfice de cette nouvelle donne, tandis que les démocrates insistent sur l'importance des dons des particuliers.