Modifié le 04 avril 2012 à 22:31

François Hollande présente sa feuille de route en cas d'élection

Le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, à un congrès de la FNSEA à Montpellier le 27 mars 2012
François Hollande a présenté son programme pous sa première année à l'Elysée. [AFP]
Le candidat socialiste François Hollande a présente mercredi l'agenda des mesures qu'il mettra en place s'il est élu à la présidence française le 6 mai.

Le candidat socialiste François Hollande a publié mercredi un "agenda du changement" résumant l'ensemble des mesures qu'il compte mettre en oeuvre les premiers mois après son arrivée à la présidence française s'il est élu le 6 mai.


Elaboré sous la houlette de l'ancien premier ministre Laurent Fabius, le document basé sur les "60 engagements" pris dès janvier par le candidat socialiste a été diffusé avant un grand meeting en fin de journée à Rennes. A cette occasion, la candidate de 2007 et ex-compagne de François Hollande Ségolène Royal a lancé un "vibrant" appel au vote en sa faveur.


Aucune surprise dans les mesures (fiscalité, éducation, emploi...) détaillées par le député de Corrèze. Mais une programmation précise, semaine après semaine. Au total, 35 mesures concrètes: blocage du prix des carburants pour 3 mois, retraites, baisse des rémunérations de l'exécutif, augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire et réforme fiscale.


"Nous allons agir vite et en cohérence", a dit François Hollande sur RTL, promettant des mesures à la fois pour l'emploi, le pouvoir d'achat et la maîtrise des finances publiques.


Un jour avant Nicolas Sarkozy

Le candidat socialiste à l'Elysée s'est également engagé, au nom de "l'exemplarité au sommet de l'Etat", à réduire de 30% la rémunération du chef de l'Etat et des membres du gouvernement.


Cet agenda détaillé paraît à la veille de la présentation du projet du principal adversaire du député PS, le président sortant Nicolas Sarkozy.


Nicolas Sarkozy a de son côté dévoilé lors d'une visite à La Réunion une série de propositions destinées à lutter contre le chômage endémique qui frappe les jeunes dans l'île, notamment par des exonérations de charges sur les embauches.


agences/lan


Publié le 04 avril 2012 à 19:32 - Modifié le 04 avril 2012 à 22:31