Modifié

L'ancien chef du renseignement libyen a été arrêté

Abdallah al-Senoussi a été arrêté par les services de sécurité mauritaniens au moment où il arrivait de Casablanca [Dario Lopez-Mills - Keystone]
Abdallah al-Senoussi a été arrêté par les services de sécurité mauritaniens au moment où il arrivait de Casablanca [Dario Lopez-Mills - Keystone]
Abdallah al-Senoussi, ancien chef des renseignement libyens et beau-frère de Kadhafi, a été arrêté en Mauritanie. Paris va demander son extradition pour son rôle dans un attentat contre un avion.

Un ancien pilier du régime libyen déchu de Mouammar Kadhafi, Abdallah al-Senoussi, a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport de Nouakchott, a indiqué une source sécuritaire mauritanienne. Il était recherché par la Cour pénale internationale (CPI).


Muni d'un faux passeport

Abdallah al-Senoussi a été arrêté par les services de sécurité mauritaniens au moment où il arrivait de Casablanca, au Maroc, par un vol régulier, selon cette source qui a précisé qu'il voyageait avec "un passeport malien falsifié".


Beau-frère de l'ancien "Guide de la révolution", Abdallah al-Senoussi, colonel âgé de 62 ans, faisait partie du premier cercle entourant Kadhafi.


Il a longtemps été chef des renseignements militaires de Libye, l'"un des organes de répression les plus puissants et efficaces du régime", selon la CPI.


La France veut son extradition

Le président Nicolas Sarkozy a salué samedi cette arrestation. Il a indiqué que la France allait demander l'extradition pour son rôle dans un attentat meurtrier contre un avion français en 1989.


Abdallah al-Senoussi fait en effet l'objet d'un mandat d'arrêt international à la suite de sa condamnation par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité dans l'affaire de l'attentat terroriste du 19 septembre 1989 contre le vol UTA 772 qui a coûté la vie à 170 personnes, dont 54 Français", rappelle la présidence française.


afp/ats/jzim


Publié Modifié

Tripoli va aussi demander son extradition

Le gouvernement libyen a annoncé samedi qu'il allait demander à la Mauritanie l'extradition de l'ex-chef des renseignements libyens, Abdallah al-Senoussi, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) et arrêté à Nouakchott.

"Le gouvernement libyen est prêt à recevoir Abdallah al-Senoussi, à le détenir dans une prison libyenne et à le juger lors d'un procès équitable", a déclaré le porte-parole du gouvernement libyen de transition

L'attentat contre le vol UTA 772

L'attentat qui a coûté la vie aux 170 passagers du vol UTA 772 s'est déroulé le 19 septembre 1989.

Il a visé un vol qui reliait la capitale Brazzaville (République du Congo) à Paris.

L'avion a explosé alors qu'il survolait le désert du Ténéré au Niger. Deux Suisses figurent parmi les victimes.