Modifié

MSF confirme la mort de deux employés en Somalie

En 2011, une fusillade a même éclaté dans un bâtiment de MSF à Mogadiscio, faisant deux victimes. [Mohamed Abdiwahab - AFP]
En 2011, une fusillade a même éclaté dans un bâtiment de MSF à Mogadiscio, faisant deux victimes. [Mohamed Abdiwahab - AFP]
Médecins sans frontières (MSF) a confirmé vendredi la mort de deux de ses employés à Mogadiscio, un Belge et un Indonésien. Tous deux n'ont pas survécu à une fusillade jeudi dans les locaux de l'ONG dans la capitale somalienne.

"C'est avec une grande tristesse que Médecins sans frontières confirme la mort de deux membres de son personnel" jeudi à la suite "d'une fusillade dans un bâtiment de l'organisation à Mogadiscio," a-t-elle déclaré dans un communiqué.


Un Belge et un Indonésien

MSF précise qu'il s'agit d'un coordinateur d'urgence belge de 53 ans qui travaillait pour MSF depuis 2000 et d'un Indonésien de 44 ans, médecin pour l'organisation depuis 1998. Le ressortissant belge est mort durant la fusillade, alors que l'Indonésien est décédé à l'hôpital dans la soirée.


La police soupçonne l'agresseur, qui a été arrêté, d'être un autre employé de l'ONG récemment renvoyé. D'après un membre local de l'organisation, l'homme se serait disputé mercredi avec son employeur avant de revenir jeudi, armé.


Circonstances encore peu claires

"Les circonstances exactes de la fusillade ne sont pas encore claires," a cependant déclaré MSF. "Notre priorité est de prendre soin des personnes les plus affectées par cette tragédie, en particulier les familles et les collègues des victimes."


"MSF va délocaliser certains collaborateurs pour des raisons de sécurité," a-t-elle poursuivi. Mais l'ONG "reste engagée à poursuivre son travail humanitaire à Mogadiscio et dans le reste de la Somalie."


Selon un responsable sécuritaire somalien, "les corps des deux employés de MSF ont été emmenés à Nairobi," la capitale du Kenya voisin.


afp/boi


Publié Modifié