Modifié le 19 décembre 2010 à 23:02

Mexique: l'explosion d'un pipeline fait 27 morts

Les flammes ont totalement ravagé un quartier de la ville mexicaine.
Les flammes ont totalement ravagé un quartier de la ville mexicaine. [EPA/Ulises Ruíz Basurto - ]
Vingt-sept personnes ont été tuées et 52 blessées dimanche par l'explosion d'un oléoduc de la compagnie pétrolière nationale Pemex à San Martin Texmelucan, dans le centre du Mexique, selon un nouveau bilan officiel provisoire.

"Nous déplorons 27 personnes décédées, dont douze mineurs, et 52 blessés, a déclaré au cours d'une conférence de presse Laura Gurza, directrice de la protection civile au ministère mexicain de l'Intérieur. Le précédent bilan était de 22 morts, mais les corps de cinq autres victimes ont été découverts dans les décombres de maisons totalement calcinées à la suite de l'explosion.

Le bilan "est provisoire, il pourrait augmenter à mesure que se poursuivent les recherches dans les décombres", a précisé le ministre de l'Intérieur, Francisco Blake, qui s'est rendu sur les lieux de l'accident.

Des rivières de feu

L'explosion est due au fait qu'"une bande de délinquants a perforé les oléoducs de Pemex" pour voler du pétrole et que le flux de pétrole a échappé à leur contrôle en raison de la forte pression, a indiqué Valentin Meneses, ministre de l'Intérieur de l'Etat de Puebla.

"Les rues ont commencé à être inondées. Il y a eu une étincelle, nous avons vu des ruisseaux de feu dans les rues", a dit le ministre. Après de premières informations parlant d'un oléoduc, Pemex et le ministre ont indiqué que deux oléoducs étaient en cause.

Valentin  Meneses a déclaré que les services d'urgence contrôlaient l'incendie qui a suivi l'explosion, survenue vers 05h30 locales (12h30 suisses), alors que les habitants dormaient. Les télévisions locales ont montré un immense nuage de fumée noire qui s'élevait du lieu de l'explosion et s'est étendu sur des dizaines de kilomètres jusqu'à la ville de Puebla, capitale de l'Etat, à 32 kilomètres de là.

Des voleurs de pétrole

Les images diffusées ont aussi montré de nombreuses personnes sortant de leurs domiciles pour se mettre à l'abri après l'explosion. Des centaines de personnes ont été évacuées. Outre les services de secours et les pompiers, des effectifs de l'armée ont été déployés. Des experts de Pemex étaient aussi sur place.

Les premiers éléments montrent que l'explosion a été déclenchée, comme l'a dit le ministre de l'Intérieur, par une perforation pratiquée afin de voler du pétrole. Selon les autorités, les vols de combustibles sur les oléoducs de Pemex se sont multipliés au cours des dernières années. Les pertes annuelles liées à ces activités sont estimées à au moins 10 milliards de pesos (800 millions de francs).

afp/sbo

Publié le 19 décembre 2010 à 22:58 - Modifié le 19 décembre 2010 à 23:02