Modifié

Le mont Fuji entame sa saison de randonnée, la première payante

Le mont Fuji accueille chaque année plus de 220'000 visiteurs. [KEYSTONE - FRANCK ROBICHON]
Le mont Fuji accueille chaque année plus de 220'000 visiteurs. - [KEYSTONE - FRANCK ROBICHON]
La réservation est obligatoire pour accéder au mont Fuji (Japon) par le sentier Yoshida depuis le 1er juillet. La saison de randonnée (qui s'étend de juillet à septembre) a été ouverte mercredi pour les trois autres sentiers lors d'une cérémonie.

Le volcan, qui se trouve à cheval sur les préfectures de Shizuoka et de Yamanashi, a vu ses premiers grimpeurs s'élancer mercredi à 9 heures locales, après avoir accueilli une cérémonie shintoïste pour inaugurer les sentiers de Fujinomiya, Gotemba et Subashiri.

>> Les images des premiers randonneurs de la saison et de la cérémonie d'ouverture des sentiers :

Les premiers randonneurs munis de billets affluent au mont Fuji
Les premiers randonneurs munis de billets affluent au mont Fuji / L'actu en vidéo / 1 min. / le 10 juillet 2024

Les autorités du mont Fuji ont prévenu que le sommet devait être couvert de nuages et venteux.

Chaque été, la montagne attire plus de 220'000 visiteurs.

Cérémonie shintoïste

La cérémonie s'est déroulée au sanctuaire Fujisanhongu Sengentaisha dans la ville de Fujinomiya. Un prêtre shintoïste a purifié un bus transportant des randonneurs et a prié pour leur sécurité.

Egalement présent, le maire de la ville a déclaré les sentiers d'escalade ouverts devant une foule d'environ 300 personnes.

Le sentier Yoshida - du côté de la préfecture de Yamanashi - avait été ouvert la semaine passée.

Maximum 4000 alpinistes

Face aux centaines de milliers d'alpinistes qui gravissent les parois du mont Fuji (3776 mètres) chaque année, les autorités ont décidé d'introduire un système de réservation de billets au tarif de 2000 yens (environ 11 francs) par personne. Il doit permettre de renforcer la sécurité, limiter le nombre de visiteurs, préserver la nature environnante et remédier aux comportements problématiques de certains randonneurs.

Désormais, un nombre maximum de 4000 personnes par jour est autorisé sur le sentier du Yoshida - le plus emprunté. Les autres restent libres d'accès et gratuits.

>> Lire aussi : Au Japon, le mont Fuji fait face au surtourisme

Julie Marty

Publié Modifié

Le problème du surtourisme

La surfréquentation est en effet un problème pour de nombreuses destinations, à tel point qu'elles sont de plus en plus nombreuses à prendre des mesures. Près du mont Fuji, la ville de Fujikawaguchiko (préfecture de Yamanashi), a ainsi installé une bâche géante pour masquer la vue du volcan et dissuader les touristes de prendre des photos.

>> Pour en savoir plus, lire : Une bâche masquant le Mont Fuji aux touristes déjà vandalisée dans une ville japonaise

>> Ecouter aussi l'épisode de Tout Un Monde sur le surtourisme au Japon :

Les tourismes affluent en masse pour voir les Geishas de Kyoto. [Keystone - EPA/FRANCK ROBICHON]Keystone - EPA/FRANCK ROBICHON
Surtourisme: le Japon veut gérer l’afflux pour garder son âme / Tout un monde / 4 min. / le 5 juillet 2024

En Suisse, par exemple, certains villages réfléchissent à introduire une taxe de stationnement ou d'entrée et à Venise (Italie), l'accès coûte désormais cinq euros aux touristes, certains jours.

>> Sur le sujet, voir le reportage de Mise au Point sur la menace du surtourisme qui plane pour l'été 2024 :

Été 2024 : la menace du surtourisme
Été 2024 : la menace du surtourisme / Mise au point / 13 min. / le 30 juin 2024

>> Pour aller plus loin sur le surtourisme, écouter l'épisode du podcast du point J : Podcast - Comment lutter contre le surtourisme?