Publié

Le Maroc mise sur la production de cannabis à usage médical

Le Maroc autorise depuis deux ans la production du cannabis à des fins médicales. [afp - Fadel Senna]
Le Maroc autorise depuis deux ans l’usage du cannabis à des fins médicales / La Matinale / 1 min. / jeudi à 06:17
Depuis deux ans, le Maroc a ouvert la voie à l'utilisation médicale du cannabis. Ce changement de législation a attiré des centaines d'investisseurs et des milliers d'agriculteurs ont rapidement intégré le circuit légal. Ces acteurs nourrissent de grandes ambitions, ils visent particulièrement l'Europe et la Suisse.

Pour la première fois ces dernières semaines, le Maroc a exporté une centaine de kilos de cannabis produit légalement sur son territoire. Il s'agit de résine destinée non pas à une consommation récréative, mais à des fins thérapeutiques.

Le prix de vente du quintal a été fixé entre 1300 et 1700 francs le kilo et la marchandise a pris le chemin de la Suisse. Cependant, l'identité de l'acheteur ou des acheteurs reste confidentielle.

L'année dernière, le Maroc a d'ailleurs fait appel à la Suisse pour importer 80% des deux millions de graines qui ont servi à sa première récolte de cannabis légal.

Un marché prometteur

Bien que cette vente n'ait pas dépassé les 170'000 francs, les opérateurs marocains soulignent que ce n'est qu'un début.

La fédération marocaine de l'industrie pharmaceutique, qui mise sur le marché européen, anticipe un revenu annuel qui pourrait atteindre plus de 570 millions de francs d'ici 2028.

Culture du cannabis très répandue

L'Agence Nationale de Réglementation des Activités relatives au Cannabis (ANRAC) a accordé 2905 autorisations pour la culture légale du cannabis jusqu'au 23 avril 2024, couvrant une superficie totale de 2552 hectares, contre 286 hectares en 2023. La plupart des autorisations concernent le nord du pays, dans les régions de Taounate, Chefchaouen et Al Hoceima.

Un bilan encore modeste face aux quelque 50'000 hectares de cannabis cultivés au Maroc en 2019. Selon l'agence des Nations Unies pour la lutte contre la drogue, 23'000 tonnes d'herbe et 800 tonnes de résine ont été produites dans le royaume chérifien en 2021, ce qui en fait l'un des principaux pays fournisseurs dans le monde.

Sujet radio: Alexandre Aublanc

Adaptation web: Miroslav Mares

Publié