TemplateBanner
Publié

Le Hamas affirme avoir libéré une otage et ses deux enfants

- Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1200, a indiqué jeudi le ministère palestinien de la Santé. Les bombardements israéliens sur l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas se sont multipliés.

- Plus de 338'000 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile dans la bande de Gaza, en état de siège et pilonnée par l'armée israélienne, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

- Le mouvement islamiste palestinien Hamas a affirmé mercredi soir dans un communiqué avoir libéré une Israélienne et ses deux enfants, les médias israéliens criant à la supercherie.

- Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et son rival de l'opposition, Benny Gantz, ont annoncé mercredi s'être mis d'accord pour créer un gouvernement d'urgence pour la durée de la guerre, quatre jours après le lancement d'une offensive majeure par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

- L'armée israélienne a annoncé elle mardi avoir récupéré les corps de 1500 combattants du Hamas dans les zones voisines de Gaza.

- Côté israélien, le bilan de l'offensive du Hamas est passé à 1200 morts, a déclaré mercredi matin le porte-parole de l'armée israélienne, contre plus de 1000 annoncés jusque-là.

Suivi assuré par RTSinfo

23h40

Olaf Scholz appelle à "garantir la sécurité" de la population juive d'Allemagne

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé mercredi soir ses compatriotes à faire preuve de solidarité avec la population juive d'Allemagne et à garantir sa sécurité, condamnant les dérapages lors de rassemblements pro-palestiniens.

"Je demande le soutien de tous les citoyens pour que nous puissions garantir ensemble la sécurité de nos concitoyens juifs et pour cela il faut faire preuve de solidarité avec eux", a déclaré le dirigeant sur la chaîne de télévision ARD.

23h25

Une otage et ses deux enfants libérés, annonce le Hamas

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a affirmé mercredi soir dans un communiqué avoir libéré une Israélienne et ses deux enfants, les médias israéliens criant à la supercherie.

"Une femme colon israélienne et ses deux enfants ont été libérés après avoir été détenus lors des affrontements" entre le mouvement et l'armée israélienne, a indiqué la branche armée du Hamas, sans préciser la date de leur libération.

Une vidéo diffusée dans la foulée par Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, montre de jour une femme en chemise bleue avec deux enfants et trois hommes armés s'éloigner d'une zone barbelée qui semble être la clôture érigée par Israël autour de la bande de Gaza.

Aucune présence militaire n'est visible sur ces images.

La télévision publique israélienne a affirmé dans la foulée que ces images montraient des personnes qui "n'avaient jamais été emmenées dans Gaza".

Les autorités israéliennes recensent 150 otages, alors que des centaines de personnes sont encore portées disparues et des corps toujours en cours d'identification.

Aucune libération officielle n'est intervenue à ce stade.

23h20

Joe Biden demande à Israël de respecter "le droit de la guerre"

Joe Biden a demandé à Israël de respecter "le droit de la guerre" dans sa riposte à l'attaque sans précédent de son territoire que le mouvement islamiste palestinien Hamas a lancée samedi depuis la bande de Gaza.

"Une chose que j'ai dit (au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ndlr), c'est qu'il est vraiment important qu'Israël, avec toute la colère et la frustration (...) qui existent, agisse selon le droit de la guerre", a déclaré le président américain, lors d'une rencontre avec des représentants de la communauté juive aux Etats-Unis.

23h15

L'Iran doit "faire attention", avertit Joe Biden

Joe Biden a déclaré qu'il avait "signalé clairement aux Iraniens: faites attention", à l'heure où les Etats-Unis veulent éviter que la guerre déclenchée après une offensive meurtrière du Hamas contre Israël ne s'étende.

"Nous allons continuer à travailler avec nos partenaires en Israël et dans le monde entier afin de s'assurer qu'Israël a ce qu'il faut pour défendre ses citoyens et ses villes et pour répondre à ces attaques", a encore dit le président américain, lors d'une rencontre avec des représentants de la communauté juive aux Etats-Unis.

23h10

Le deuxième vol spécial Tel-Aviv-Zurich de Swiss est arrivé

Le deuxième vol spécial de Swiss au départ de Tel-Aviv est arrivé, comme prévu, mercredi soir à l'aéroport de Zurich-Kloten.

Ce deuxième vol spécial de Swiss, au moyen d'un Airbus A321neo d'une capacité de 215 places, a atterri à Zurich peu après 22h15, a indiqué une porte-parole de la compagnie. Alors que toutes les places avaient été réservées, cinq sièges sont finalement restés vides, pour des raisons inconnues de Swiss.

Au total, 210 adultes et enfants, ainsi que cinq bébés sont arrivés à Zurich, a précisé la porte-parole. Mardi soir, un premier vol spécial avait ramené en Suisse 224 personnes, dont dix bébés

Troisième vol jeudi

Contrairement aux intentions initiales qui étaient de recommander aux Suisses voulant quitter Israël de passer par d'autres compagnies, un troisième vol est organisé pour jeudi. Il peut être réservé uniquement via une ligne d'urgence communiquée par le DFAE aux Suisses de l'étranger, ainsi qu'aux voyageurs suisses en Israël.

Sur l'application "Travel Admin" du DFAE, quelque 600 personnes ayant un lien avec la Suisse et qui résident en Israël sont actuellement enregistrées. Les services d'Ignazio Cassis leur fournissent une assistance. Ces inscrits représentent une petite partie des 28'000 ressortissants suisses recensés en Israël et dans les Territoires palestiniens.

23h00

Après X, Bruxelles rappelle à l'ordre Meta sur la désinformation

L'Union européenne (UE) a mis en garde Meta (Facebook et Instagram) concernant une recrudescence de fausses informations, au lendemain d'un avertissement similaire à X. Elle a sommé son patron, Mark Zuckerberg, de communiquer ses mesures pour y remédier.

Cet avertissement concerne des publications "à la suite des attaques terroristes du Hamas contre Israël, et de la désinformation dans le contexte des élections dans l'UE", avant des législatives en Pologne dimanche et un scrutin européen au printemps prochain, a expliqué le commissaire européen au Numérique, Thierry Breton, dans un message sur Bluesky, rival de X.

Un porte-parole de Meta a répondu qu'après l'attaque du Hamas le groupe avait "rapidement mis en place un centre d'opérations spéciales composé d'experts, dont des personnes parlant couramment l'hébreu et l'arabe, afin de suivre de près et de répondre à cette situation très volatile".

22h50

Antony Blinken se rend en Israël pour une visite de solidarité

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken s'est envolé mercredi pour Israël, endeuillé par des attaques sanglantes sans précédent du Hamas, pour témoigner du soutien sans faille de Washington à son allié.

Le secrétaire d'Etat américain doit arriver jeudi en Israël pour cette visite éclair au cours de laquelle il rencontrera probablement le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le nombre d'Américains tués en Israël est désormais d'au moins 22, selon le département d'Etat. "Il pourrait encore augmenter, et le fera probablement", a averti Antony Blinken.

La Maison Blanche a par ailleurs indiqué que 17 Américains étaient portés disparus. Un nombre indéterminé de ressortissants américains figurent parmi les otages pris par le Hamas.

22h45

Benjamin Netanyahu: "Tout membre du Hamas est un homme mort"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi soir que son pays était "passé à l'offensive". Il a averti que "tout membre du Hamas est un homme mort".

"Le Hamas, c'est Daech (le groupe djihadiste Etat islamique, ndlr) et nous allons les écraser et les détruire comme le monde a détruit Daech", a-t-il ajouté lors d'une première allocution solennelle commune avec les membres de son cabinet de guerre formé plus tôt dans la journée.

Dans sa déclaration, le Premier ministre israélien a pour la première fois exprimé clairement l'intention d'Israël de "détruire" le Hamas. Le ministre de la Défense Yoav Gallant a renchéri en déclarant: "Nous allons effacer le Hamas de la terre."

22h30

Rassemblement à Nantes, Nîmes et Bordeaux en soutien au peuple palestinien

Des rassemblements en soutien au peuple palestinien se sont tenus mercredi en fin de journée à Nantes, Nîmes et Bordeaux, malgré des interdictions préfectorales.

A Nantes, environ 150 personnes se sont rassemblées en fin d'après-midi malgré l'interdiction de la manifestation prononcée par la préfecture.

Sous des drapeaux palestiniens et scandant "solidarité avec la Palestine", les participants se sont rassemblés dans le centre-ville, encadrés par un important dispositif de forces de l'ordre.

21h45

L’armée israélienne préparerait une offensive terrestre de grande ampleur sur Gaza

Israël a mobilisé quelque 300'000 réservistes et déployé des dizaines de milliers de soldats aux abords de Gaza. Après les bombardements, l’offensive pourrait donc se poursuivre au sol dans les rues de l’enclave palestinienne.

"Nous nous préparons à une guerre très longue, dure et agressive et ils paieront le prix de ce crime", déclarait mercredi dans le 19h30 Itai Veruv, général dans l'armée israélienne

Le Hamas, de son côté, se prépare à repousser les troupes israéliennes. Il possède probablement encore des stocks d’armes et de munitions.

>> Les précisions du 19h30 :

L’armée israélienne préparerait une offensive terrestre de grande ampleur sur Gaza pour tenter d’éradiquer le Hamas.
L’armée israélienne préparerait une offensive terrestre de grande ampleur sur Gaza pour tenter d’éradiquer le Hamas. / 19h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

21h15

Erdogan négocie avec le Hamas pour obtenir la libération des otages israéliens

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un processus de négociations avec le Hamas en vue d'obtenir la libération des otages israéliens enlevés par le groupe islamiste, a indiqué mercredi soir une source officielle à l'AFP.

"Ils sont en train de négocier pour obtenir la libération des otages", a déclaré cette source confirmant une information de la chaîne de télévision privée Habertürk.

20h50

Pression sur Netanyahu pour frapper le Hamas au coeur

L'agression surprise du Hamas contre Israël ébranle dans son fondement le gouvernement de Benjamin Netanyahu jusque-là pris dans un imbroglio politico-judiciaire et qui est désormais acculé à une seule tâche par l'opinion: désintégrer l'infrastructure islamiste à Gaza.

"Netanyahu a le dos au mur. Tout le monde fait pression sur lui, y compris au sein de son parti", le Likoud, explique Akiva Eldar, commentateur chevronné de la politique locale.

Les habitants de la région aussi réclament une intervention militaire radicale. "Je sais que les Américains vont nous aider, car ils se rendent compte de ce qui passe ici. Nous avons vécu une petite Shoah. Une Shoah. Ils ont égorgé des bébés, des femmes. Aucun pays dans le monde ne peut supporter ça. Il faut mettre une fin à tout cela", témoigne un villageois dans le 19h30.

>> Voir le reportage du 19h30 :

Alors qu'Israël se prépare à l'offensive, les roquettes ne cessent d'être tirées depuis Gaza.
Alors qu'Israël se prépare à l'offensive, les roquettes ne cessent d'être tirées depuis Gaza. / 19h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

Mais cette soif de vengeance est parfois nuancée. "Nous sommes plus grands que cela, nous sommes meilleurs que cela. Nous n'égorgeons pas des enfants, nous ne visons pas intentionnellement des civils. Tout ce que nous voulons c'est une solution et l'assurance que cela ne recommencera pas, plus jamais", explique Shay Reguev, une habitante du kibboutz de Gvaram.

Pour Akiva Eldar, même le soutien déclaré de Joe Biden n'est en effet pas "un chèque en blanc": Benjamin Netanyahu "doit détruire l'infrastructure du Hamas, certes. Mais si c'est au prix d'enfants qui commencent à mourir de faim à Gaza, l'opinion mondiale, pour l'instant favorable à Israël, va vite basculer".

20h45

L'Université de Berne suspend un professeur qui avait célébré le Hamas

L'Université de Berne a suspendu "avec effet immédiat" un enseignant qui avait commenté positivement sur X les attaques sans précédent du Hamas.

Les deux messages révélés par le quotidien 20Minuten ont depuis été effacés, mais selon 20Minuten l'un saluait les attaques du Hamas comme le meilleur cadeau d'anniversaire que l'on puisse recevoir, l'autre ironisait sur les attaques pendant le Shabbat, le jour de repos dans la religion juive.

Les déclarations du professeur étaient "inacceptables", a expliqué l'établissement.

20h30

Ifat Reshef: "Les discussions viendront ultérieurement"

Interrogée mercredi dans le 19h30 de la RTS, l'ambassadrice d'Israël en Suisse, Ifat Reshef, "salue" la décision du Conseil fédéral de vouloir qualifier d'organisation terroriste le Hamas.

"Le bilan humain en Israël est insoutenable, inimaginable. Beaucoup de nos amis et partenaires dans le monde entier comprennent aujourd'hui la véritable nature du Hamas, qui est similaire à Daech ou Al-Qaïda", déclare-t-elle.

Ifat Reshef estime également qu'il ne s'agit pas du bon moment pour des discussions avec le Hamas. "Nous sommes encore en train de compter les morts. Le moment est plutôt venu de poursuivre les dirigeants et les militants du Hamas, de neutraliser leurs capacités militaires, et de veiller à ce que de tels pogroms horribles ne se reproduisent pas en Israël ou ailleurs. Les discussions viendront ultérieurement."

"Cette guerre nous est imposée"

Interrogée sur une éventuelle invasion terrestre de Gaza, elle répond: "Le bien-être de la population de Gaza relève de la responsabilité du gouvernement du Hamas. Au lieu de travailler avec ses partenaires internationaux pour améliorer la situation et prendre soin de son peuple, le Hamas l'entraîne dans la guerre. Nous défendons la vie des citoyens conformément au droit international, y compris les droits de l'Homme. L'autre camp agit de manière opposée."

Et d'ajouter: "Nous sommes une nation désireuse de paix, tout comme la Suisse. Cependant, cette guerre nous est imposée. C'est le mal, la cruauté ultime. Nous ne ciblons pas délibérément les civils, mais le Hamas décide de se cacher derrière la population civile."

>> L'interview de l'ambassadrice d'Israël en Suisse dans le 19h30 :

Entretien avec Ifat Reshef, Ambassadrice d'Israël en Suisse
Entretien avec Ifat Reshef, Ambassadrice d'Israël en Suisse / 19h30 / 4 min. / le 11 octobre 2023

20h20

Bombardée et coupée du monde, la population de Gaza se sent abandonnée

Depuis samedi, la Bande de Gaza est le théâtre de raids meurtriers perpétrés par l'armée israélienne, laissant des immeubles entiers éventrés, voire effondrés, et des civils en larmes à la recherche de leurs proches.

Une journaliste témoin de la situation a décidé de partager la réalité sur le terrain, de l'intérieur, via son compte Instagram, car les médias occidentaux n'ont pas accès à cette enclave palestinienne.

Au milieu des décombres, la voix des habitants de Gaza se fait entendre, déchirante et pleine de frustration. "Ils nous tuent, nous et nos enfants. Et nous ne savons pas où aller. Ils disent que cette zone est sûre, mais ce n'est pas sûr. Nous avons été massacrés. Personne ne voit ce qui nous arrive. Personne ne ressent ce que nous ressentons, aucun pays, ni aucun président arabe ou roi saoudien. Ce sont tous des menteurs", témoigne un habitant de Gaza, mercredi dans le 19h30 de la RTS.

Cette déclaration révèle l'ampleur de la souffrance et de l'isolement ressenti par les habitants de Gaza. Un autre habitant exprime son désarroi envers les régimes arabes: "Nous ne blâmons pas les Juifs, nous blâmons les régimes arabes corrompus, du Golfe à l'Afrique du Nord. Ils sont tous corrompus." Ces paroles soulignent la frustration et le sentiment d'abandon que ressentent les Palestiniens.

>> Voir le reportage du 19h30 :

Bombardée et coupée du monde, la population de Gaza se sent abandonnée.
Bombardée et coupée du monde, la population de Gaza se sent abandonnée. / 19h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

20h15

Accord sur un "gouvernement d'urgence" pour la durée de la guerre

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et son rival de l'opposition, Benny Gantz, ont annoncé mercredi s'être mis d'accord pour créer un gouvernement d'urgence pour la durée de la guerre, quatre jours après le lancement d'une offensive majeure par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

A l'issue d'une réunion entre le Premier ministre et le président du parti de l'unité nationale, Benny Gantz, "les deux hommes se sont mis d'accord sur la mise en place d'un gouvernement d'urgence et d'un cabinet de guerre", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

>> Les précisions de Forum :

Israël s'accorde sur un gouvernement d'urgence pour la durée de la guerre
Israël s'accorde sur un gouvernement d'urgence pour la durée de la guerre / Forum / 2 min. / le 11 octobre 2023

Benny Gantz, ancien chef de l'armée, notamment durant la guerre de 50 jours à Gaza contre le Hamas en 2014, était ministre de la Défense entre 2020 et 2022.

Le communiqué précise que cinq membres du parti de Benny Gantz seront nommés ministres sans portefeuilles et une place au cabinet de sécurité sera conservée pour l'autre leader de l'opposition, l'ancien Premier ministre Yaïr Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid.

"Aucune proposition de loi ou décision gouvernementale non liée au déroulement de la guerre ne sera proposée par le gouvernement", précise le communiqué.

Le gouvernement actuel de Benjamin Netanyahu, soutenu par 64 députés sur 120, est composé de partis de droite, d'extrême droite et ultra-orthodoxes. Avec l'entrée du parti de Benny Gantz, le gouvernement d'urgence aura un soutien plus large avec 76 députés.

20h00

Le siège total de Gaza est interdit par le droit international humanitaire

Le siège total de la bande de Gaza, annoncé lundi par le ministre israélien de la Défense, est "interdit" par le droit international humanitaire, a rappelé le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme.

Réagissant à ces critiques, la Représentation israélienne auprès des Nations unies à Genève a souligné dans un courriel envoyé aux journalistes que le siège fait suite au "massacre sans précédent d'innocents Israéliens, et Israël a parfaitement le droit de se défendre contre une telle brutalité".

>> Que représente le blocus complet israélien sur la bande de Gaza? Les explications de Forum :

Que représente le blocus complet israélien sur la bande de Gaza?
Que représente le blocus complet israélien sur la bande de Gaza? / Forum / 2 min. / le 11 octobre 2023

18h45

Au moins 22 Américains tués en Israël, selon un dernier bilan

Au moins 22 Américains ont été tués en Israël selon un dernier bilan, a indiqué un porte-parole du département d'Etat après l'attaque sans précédent du mouvement palestinien Hamas.

"A l'heure actuelle, nous pouvons confirmer la mort d'au moins 22 citoyens américains", a dit ce porte-parole. Un précédent bilan faisait état de 14 Américains tués.

18h30

Le bilan monte à 11 Français tués

La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna a annoncé mardi sur France Info que 11 Français avaient été tués dans les attaques perpétrées par le Hamas contre Israël, selon un dernier bilan toujours provisoire.

"Malheureusement au fur et à mesure que les autorités israéliennes procèdent aux identifications", le bilan s'alourdit, a-t-elle déclaré. La Première ministre Elisabeth Borne avait fait état plus tôt de 10 Français morts.

17h45

Pas de signe "d'acteurs supplémentaires" cherchant à rejoindre l'assaut contre Israël

Les Etats-Unis ne voient aucun signe de pays ou d'"acteurs supplémentaires" cherchant à rejoindre l'assaut lancé par le Hamas contre Israël, a affirmé mercredi à Bruxelles le chef d'état-major des forces armées américaines, Charles Brown.

"Je n'ai vu aucune indication d'acteurs supplémentaires qui seraient engagés au détriment d'Israël", a affirmé Charles Brown lors d'une conférence de presse.

17h35

Des villages du sud du Liban endommagés par des tirs d'Israël

Les violences transfrontalières se poursuivent pour le quatrième jour consécutif avec des bombardements des forces israéliennes sur des villes du sud du Liban. Tsahal (l'armée d'Israël) a déclaré que ces frappes interviennent "en réponse à des missiles antichars qui ont visé des soldats israéliens". Il a ainsi ciblé par un raid aérien "un poste d'observation militaire du Hezbollah" dans le sud du Liban.

Dans un communiqué, le mouvement islamiste chiite, qui affirme agir en solidarité avec l'offensive du Hamas, a annoncé avoir visé "à l'aide de missiles guidés une position israélienne" face au village frontalier de Dhayra. Cette opération intervient "en riposte aux agressions sionistes lundi" qui ont provoqué la mort de trois de ses militants dans un bombardement israélien.

L'artillerie israélienne a en outre "visé le secteur" d'où l'attaque a été lancée, a ajouté l'armée israélienne.

Selon l'agence officielle libanaise ANI, l'artillerie israélienne, appuyée par des drones, a bombardé les abords de plusieurs villages frontaliers dont Dhayra et Yarin. L'agence a fait état de trois blessés civils et d'une dizaine de maisons endommagées.

>> Les images de Dhayra après les tirs :

Un village du sud du Liban endommagé par une frappe israélienne
Un village du sud du Liban endommagé par une frappe israélienne / L'actu en vidéo / 59 sec. / le 11 octobre 2023

16h45

L'Egypte a alerté Israël "trois jours" avant l'assaut du Hamas

L'Egypte a alerté Israël sur des risques de possibles violences "trois jours" avant l'assaut du Hamas, a indiqué mercredi l'influent élu américain Michael McCaul, chef de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

"Nous savons que l'Egypte a averti les Israéliens trois jours auparavant qu'un événement similaire pourrait se produire", a-t-il déclaré à la sortie d'un briefing au Congrès américain.

16h35

"40 bébés assassinés" à Kfar Aza: "aucun chiffre" confirmé

Le ministère des Affaires étrangères israélien n'est pas en mesure "à ce stade" de confirmer le nombre de "40 bébés assassinés" lors du massacre perpétré samedi par des hommes du Hamas au kibboutz de Kfar Aza, dans le sud d'Israël, a déclaré mercredi un porte-parole à l'AFP.

Mardi, le compte X @Israel, compte officiel de l'Etat d'Israël, avait publié une vidéo de la chaîne d'information i24NEWS montrant une de ses journalistes décrire, la voix brisée par l'émotion, la désolation dans ce kibboutz lors d'une visite organisée pour la presse sous la protection de l'armée israélienne.

16h00

Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste, estime le Conseil fédéral

Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste, estime mercredi le Conseil fédéral. La task force Proche-Orient étudiera les options juridiques pour interdire l'organisation.

Pour le conseiller national PS zurichois Fabian Molina, il s'agit d'un revirement logique, comme il l'explique jeudi dans La Matinale.

"C'est juste qu'on examine la situation de nouveau. Jusqu'à maintenant le Conseil fédéral a toujours argumenté que la non-interdiction donnait des options pour la Suisse officielle sur le terrain pour ouvrir des portes pour mener un dialogue. Maintenant, il faut voir ce que ça signifiera si on interdit officiellement le Hamas."

>> L'interview complète de Fabian Molina dans La Matinale :

Le conseiller national Fabian Molina (PS/ZH). [Keystone - Gaetan Bally]Keystone - Gaetan Bally
Le Hamas doit être qualifié d'"organisation terroriste", estime le Conseil fédéral: interview de Fabian Molina / La Matinale / 58 sec. / le 12 octobre 2023

Appel à la libération des otages

Le Conseil fédéral a à nouveau condamné "avec la plus grande fermeté les actes terroristes menés par le Hamas contre des civils en Israël". Il appelle à la libération immédiate des otages de l'organisation et demande un arrêt immédiat des violences.

Le gouvernement rappelle que la population civile doit être protégée et que le droit international humanitaire doit être respecté en tout temps.

>> Plus d'informations : Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste, estime le Conseil fédéral

>> Voir les précisions de Forum :

Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste, estime le Conseil fédéral
Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste, estime le Conseil fédéral / Forum / 2 min. / le 11 octobre 2023

>> Voir aussi les explications dans le 19h30 :

Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste estime le Conseil fédéral.
Le Hamas doit être qualifié d'organisation terroriste estime le Conseil fédéral. / 19h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

>> Et l'analyse de Pierre Nebel :

Le Conseil fédéral révise sa position sur le Hamas, les explications de Pierre Nebel.
Le Conseil fédéral révise sa position sur le Hamas, les explications de Pierre Nebel. / 19h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

15h50

Une seconde manifestation pro-palestinienne interdite à Lyon

La préfecture du Rhône a interdit pour la seconde fois une manifestation en "soutien au peuple palestinien" prévue mercredi à Lyon, pointant un "risque sérieux de troubles à l'ordre public".

Dans son arrêté, la préfecture dit craindre des "confrontations" entre des "individus issus de la mouvance pro-palestienne et des membres de la communauté juive".

"Solidarité avec le peuple palestinien, halte aux bombardements de Gaza, justice pour la Palestine", a écrit le Collectif Palestine 69, à l'origine de l'appel, sur son site internet.

15h45

Un hôpital à Ashkelon touché par des tirs de roquettes du Hamas

Un hôpital à Ashkelon, dans le sud d'Israël, a été touché mercredi par une roquette tirée de Gaza, enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas, selon un communiqué de l'établissement.

"Une roquette a touché directement le centre du développement de l'enfant", un bâtiment de l'hôpital Barzilaï, précise le communiqué. Une porte-parole a déclaré à l'AFP que "le centre avait été endommagé mais qu'il n'y avait aucun blessé".

15h35

Troisième vol spécial de Swiss depuis Tel Aviv jeudi

Swiss organisera finalement un troisième vol spécial de Tel Aviv jeudi pour la Confédération, contrairement aux intentions initiales. Ce vol peut être réservé uniquement via une ligne d'urgence communiquée par le DFAE aux Suisses de l'étranger ainsi qu'aux voyageurs suisses en Israël.

En matinée, le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) avait encore indiqué ne plus prévoir de nouveaux vols spéciaux après celui de mardi (avec 224 personnes à bord) et de ce mercredi.

Le vol de rapatriement de jeudi partira à 17h00 de Tel Aviv pour atterrir à 20h20 à Zurich, a annoncé Swiss mercredi. L'appareil, un Airbus A321neo, dispose de 215 places.

15h30

10 Français morts et 18 disparus dont "plusieurs enfants probablement enlevés"

La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé mercredi que le bilan venait "une nouvelle fois de s'alourdir" au Proche-Orient, où 10 Français sont morts et 18 sont portés disparus, dont "plusieurs enfants (...) probablement enlevés" par le Hamas.

"Je veux avoir un mot particulier pour nos dix ressortissants décédés et les 18 dont nous sommes sans nouvelles", a déclaré la cheffe du gouvernement lors de la séance de questions du gouvernement au Sénat. "Nous sommes en lien constant avec les familles", a-t-elle ajouté, en adressant "toutes (ses) pensées à la communauté française en Israël, qui vit dans l'angoisse".

15h15

Les chefs de l'UE rendent hommage aux victimes en Israël devant le Parlement

Les chefs des trois principales institutions de l'UE se sont réunis mercredi devant le Parlement européen à Bruxelles pour observer une minute de silence en hommage aux victimes de l'attaque du Hamas en Israël et réclamer une libération immédiate des otages.

"Le 7 octobre est un jour qui restera dans les annales de l'infamie mondiale. Le monde a été témoin de l'assassinat de Juifs simplement parce qu'ils étaient Juifs. Une fois de plus. En Israël", a déclaré la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola.

15h00

L'ambassadrice d'Israël espère que Berne listera le Hamas comme organisation terroriste

L'ambassadrice d'Israël attend que Berne liste le mouvement islamiste radical Hamas. "J'espère vivement que la Suisse se joindra aux pays qui ont déjà désigné le Hamas comme organisation terroriste sous quelque forme que ce soit", déclare Ifat Reshef dans un entretien vidéo avec l'agence Keystone-ATS.

Le Hamas devrait être isolé et exclu "de tout cadre humain possible", selon la représentante d'Israël à Berne. Mme Reshef ajoute qu'il ne s'agit pas d'une mesure contre le peuple palestinien, mais contre l'organisation terroriste malfaisante qui, soit dit en passant, met ses propres civils en danger et n'agit pas pour améliorer leur situation, mais leur nuit plutôt et les met en danger.

14h45

La seule centrale électrique de Gaza à l'arrêt faute de carburant

La seule centrale électrique de la bande de Gaza s'est arrêtée mercredi après avoir manqué de carburant, a annoncé le chef de l'Autorité de l'énergie de l'enclave palestinienne, deux jours après l'annonce par Israël de la suspension des livraisons d'électricté.

"La seule centrale électrique de la bande de Gaza s'est arrêtée à 14H00 (11H00 GMT), faute de carburant", a déclaré Jalal Ismaïl dans un communiqué. Il avait indiqué un peu plus tôt que la centrale manquait de carburant.

14h40

Berlin appelle le Qatar à jouer un rôle pour la libération des otages du Hamas

L'Allemagne appelle le Qatar, avec d'autres pays du Moyen-Orient, à jouer un rôle actif dans les tentatives de libération des otages enlevés après l'attaque du Hamas contre Israël, a déclaré mercredi la ministre des Affaires étrangères allemande Annalena Baerbock.

Ces acteurs, "y compris le Qatar, doivent jouer un rôle important car ils disposent de canaux de communication que nous n'avons pas", a souligné Mme Baerbock devant le Bundestag, à la veille de la réception de l'émir du Qatar par le chancelier Olaf Scholz à Berlin.

14h35

Quatre secouristes du Croissant-Rouge palestinien tués par une frappe israélienne

Quatre secouristes du Croissant-Rouge palestinien ont été tués par des frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza mercredi, a annoncé l'organisation humanitaire.

Trois membres de l'équipe ont été tués lorsque "l'occupation (Israël, ndlr) a visé directement une ambulance appartenant" au Croissant-Rouge palestinien dans le nord de Gaza, a déclaré l'organisation, ajoutant qu'un quatrième secouriste avait été tué par un autre bombardement dans une partie orientale de l'enclave palestinienne.

14h30

Soirées de recueillement et de solidarité organisées par les communautés israélites de Suisse

La communauté israélite de Suisse s'est réunie mardi soir à Zurich, où environ un millier de personnes se sont rassemblées en solidarité avec Israël.

A Genève, c'est la synagogue Beth Yakoov qui a servi de point de ralliement. Plusieurs dizaines de fidèles des communautés israélites du canton s'y sont recueillis.

>> Regarder le reportage à la synagogue de Genève le sujet du 12h45 :

Une soirée de recueillement et de solidarité a été organisée par la communauté israélite de Genève
Une soirée de recueillement et de solidarité a été organisée par la communauté israélite de Genève / 12h45 / 1 min. / le 11 octobre 2023

14h00

Le bilan ne cesse de s'alourdir

Au 5e jour de l'attaque surprise lancée par le Hamas, le bilan ne cesse de s'alourdir dans les deux camps.

Israël recense désormais plus de 1200 morts et des dizaines de personnes sont portées disparues ou prises en otage.

Côté palestinien, au moins 1050 personnes sont mortes et plus de 4500 ont été blessées, selon les autorités locales.

De son côté, le président américain Joe Biden, endossant sans réserve le rôle de premier soutien d'Israël, a martelé mardi dans un discours vigoureux qu'il aiderait l'Etat hébreu à se défendre face au "mal à l'état pur".

>> Les explications dans le 12h45 :

Le bilan de la guerre entre Israël et le Hamas continue de s’alourdir. Le président américain Joe Biden affiche un soutien total à Israël
Le bilan de la guerre entre Israël et le Hamas continue de s’alourdir. Le président américain Joe Biden affiche un soutien total à Israël / 12h45 / 1 min. / le 11 octobre 2023

13h45

La Norvège demande aux donateurs de maintenir leur aide aux Palestiniens

La Norvège, qui préside le groupe des donateurs pour la Palestine, a demandé mercredi à la communauté internationale de maintenir son aide financière aux Palestiniens à la suite de l'offensive déclenchée par le Hamas contre Israël.

"La situation ne fera que se détériorer encore plus si la communauté internationale suspend ou réduit son aide à ce moment critique", a déclaré la cheffe de sa diplomatie, Anniken Huitfeldt, dans un courriel envoyé à l'AFP.

Après la sanglante attaque du Hamas contre Israël samedi, plusieurs pays tels que l'Allemagne, la Suède et le Danemark ont annoncé une suspension de leur aide au développement -mais pas de leur aide humanitaire- aux Palestiniens.

La Norvège, de son côté, maintient son aide, tout en examinant "en permanence la viabilité de la poursuite des projets en cours" dans la bande de Gaza soumise à des bombardements de l'armée israélienne.

13h40

L'Espagne annonce la mort d'une ressortissante binationale

Une ressortissante espagnole disposant également de la nationalité israélienne est morte à la suite de l'attaque du mouvement palestinien Hamas contre Israël, a annoncé mercredi le ministère espagnol des Affaires étrangères.

Selon la presse espagnole, cette ressortissante effectuait son service militaire dans une caserne proche de la bande de Gaza.

Dans un message publié sur le réseau social X, le Premier ministre Pedro Sánchez s'est dit "consterné" par cette nouvelle et a exprimé "la condamnation la plus énergique qu'il soit du gouvernement espagnol vis-à-vis des attaques d'Israël par le Hamas".

13h25

Le point de la situation à la mi-journée

La situation reste extrêmement tendue à la frontière entre Israël et Gaza. Le correspondant de la RTS sur place a indiqué avoir été pris sous le feu d'une dizaine de roquettes provenant de la bande de Gaza, auxquelles ont répondu des missiles d'interception israéliens.

"Dans le sud, Israël prépare son intervention terrestre [...] On dit qu'elle est imminente. En attendant, toute la zone a été bouclée et des forces continuent d'arriver vers la bande de Gaza", a-t-il rapporté.

>> Ecouter son intervention dans le 12h30 :

Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1055 mercredi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. [afp - SAID KHATIB]afp - SAID KHATIB
La situation reste très tendue à la frontière entre Israël et la bande de Gaza / Le 12h30 / 1 min. / le 11 octobre 2023

12h35

Possibles victimes suisses recherchées

Il est possible qu'il y ait aussi eu des victimes suisses lors des attaques du Hamas en Israël. Le DFAE examine mercredi des indices concernant d'éventuels décès ou disparitions de binationaux israélo-suisses.

"Nous sommes en contact avec les autorités locales", a indiqué le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) à Keystone-ATS. La Suisse a exigé la relaxe immédiate des otages, le DFAE se disant "prêt à soutenir tous les efforts pour leur libération".

12h30

La France veut "éviter la situation d'escalade"

Le gouvernement français a appelé mercredi à "éviter une situation d'escalade" dans le conflit qui oppose Israël à l'organisation islamiste du Hamas depuis samedi, assurant souhaiter "une résolution politique du conflit" pour "la recherche d'une paix durable".

"Tout doit être fait pour permettre d'éviter la situation d'escalade au Moyen-Orient, protéger les civils, éviter l'embrasement", au-delà du soutien à Israël, a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, appelant également à ne pas "importer le conflit" en France.

12h25

"Cette opération du Hamas, c'est le triomphe du secret"

Après l'offensive du Hamas sur le sol israélien, de nombreuses questions se posent. Les réponses d'Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes à Paris, dans La Matinale de mercredi.

Quelles sont les forces réelles du Hamas à Gaza?

"On parle de 20'000 combattants palestiniens du Hamas. Mais il y a aussi la réserve, peut-être quelques dizaines de milliers d'autres personnes. Dans ce carré très réduit de la bande de Gaza (360 km2) il y a 2'300'000 personnes, dont beaucoup de jeunes, beaucoup de gens qui sont entraînés, qui ont l'envie de se battre et qui sont acculés puisqu'il y a la mer derrière Israël d'un côté et la frontière fermée de l'Egypte de l'autre. Ils n'ont pas beaucoup de choix. Ils seront obligés de se battre".

L'attaque terroriste du Hamas était parfaitement coordonnée et entraînée. Comment cela a-t-il pu se produire depuis Gaza au nez et à la barbe des Israéliens?

"L'entraînement avec les ULM a dû se faire en dehors de Gaza, probablement en Iran. Ces machines ont été transférées après pour pouvoir être utilisées le 7 octobre. Les drones kamikazes ont également été montés dans le plus grand secret. Cette opération, c'est le triomphe du secret et c'est l'échec des renseignements israéliens qui n'ont rien vu arriver. Israël dispose pourtant du programme Pegasus (logiciel espion) qu'il vend aux pays du monde entier."

Qui aujourd'hui finance le Hamas?

"Le Hamas est parrainé par l'Iran qui le soutient et qui l'instrumentalise aussi. Le Hamas est aussi associé au Hezbollah, au Liban. Beaucoup de dirigeants militaires et politiques du Hamas se sont d'ailleurs retrouvés à Beyrouth le mois dernier. Certains y sont encore."

>> L'interview complète d'Antoine Basbous dans La Matinale :

Bilan de la riposte militaire israélienne aux attaques du Hamas: interview d’Antoine Basbous (vidéo)
Bilan de la riposte militaire israélienne aux attaques du Hamas: interview d’Antoine Basbous (vidéo) / La Matinale / 5 min. / le 11 octobre 2023

12h20

Le deuxième vol spécial de Swiss au départ de Tel Aviv complet

Le deuxième vol spécial de Swiss au départ de Tel Aviv organisé mercredi était complet, comme le premier. Pour la suite, le DFAE étudie d'autres moyens de venir en aide aux ressortissants suisses voulant quitter Israël.

Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) a indiqué à Keystone-ATS recommander aux personnes désirant encore s'en aller d'Israël de réserver avec d'autres compagnies ou de prévoir d'autres moyens de partir.

Selon nos informations, un troisième vol d'évacuation a d'ores et déjà été organisé pour jeudi. Il a été rempli en quelques minutes, selon une touriste suisse toujours bloquée sur place.

>> Regarder le sujet du 12h45 sur le 1er vol arrivé à Zurich :

Un premier vol spécial affrété par le DFAE a permis de rapatrier 224 ressortissants suisses d’Israël
Un premier vol spécial affrété par le DFAE a permis de rapatrier 224 ressortissants suisses d’Israël / 12h45 / 2 min. / le 11 octobre 2023

12h15

"Israël ne se conduit pas comme un Etat", affirme Recep Tayyip Erdogan

Israël ne se conduit pas "comme un Etat" dans la bande de Gaza, où l'armée israélienne a lancé de nouveaux raids mercredi en riposte à l'attaque sanglante lancée par le Hamas, a affirmé mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Israël ne doit pas oublier que s'il se conduit comme une organisation plutôt que comme un Etat, il finira par être traité comme tel", a déclaré le chef de l'Etat turc, dénonçant les "méthodes honteuses" de l'armée israélienne.

"Bombarder des localités civiles, tuer des civils, bloquer l'aide humanitaire et tenter de présenter cela comme des exploits ne peut être qu'un réflexe d'une organisation et non d'un Etat", a insisté le président turc, qui utilise d'ordinaire le terme "organisation" pour qualifier le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), classé comme terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux.

"Nous pensons que la guerre doit avoir une éthique et que les deux parties doivent la respecter. Malheureusement, ce principe est gravement violé en Israël et à Gaza", a-t-il dit encore, dénonçant les "meurtres de civils sur le territoire israélien" ainsi que "le massacre aveugle d'innocents à Gaza soumis à des bombardements constants".

12h10

Plus de 1000 Palestiniens tués dans les frappes israéliennes, selon Gaza

Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1055 mercredi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé, après la multiplication des bombardements israéliens sur l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

"Nous avons au moins 1055 martyrs et 5184 personnes souffrant de différentes blessures", a déclaré le ministère dans un nouveau bilan revu à la hausse, quatre jours après l'offensive majeure lancée par le Hamas contre Israël.

Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1055 mercredi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. [afp - SAID KHATIB]
Le nombre de morts dans la bande de Gaza est monté à 1055 mercredi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. [afp - SAID KHATIB]

12h05

L'Egypte prend des mesures pour empêcher l'exode de Palestiniens de Gaza

L'Egypte s'efforce d'éviter un exode massif de la bande de Gaza vers sa péninsule du Sinaï, alors que les bombardements israéliens ont interrompu mardi les passages au principal point de sortie de l'enclave, déclarent des responsables de Gaza et des sources de sécurité égyptiennes.

Le poste-frontière de Rafah, le seul point de passage possible vers le Sinaï, est resté fermé mercredi matin et l'armée y a pris de nouvelles positions, organisant des patrouilles pour surveiller la zone, a déclaré Ahmed Salem de la Fondation du Sinaï pour les droits de l'Homme.

Le poste-frontière de Rafah, le seul point de passage possible vers le Sinaï, est resté fermé mercredi. [AFP - Said Khatib]
Le poste-frontière de Rafah, le seul point de passage possible vers le Sinaï, est resté fermé mercredi. [AFP - Said Khatib]

Les raids de représailles israéliens massifs sur Gaza suscitent l'inquiétude de l'Egypte, qui a exhorté Israël à assurer un passage sûr aux civils de l'enclave, ont déclaré deux sources de sécurité égyptiennes.

Discussions avec l'ONU

L'Egypte discute en outre avec l'ONU de l'acheminement de l'aide à Gaza, en assurant "un accès de la bande de Gaza aux services et à l'aide humanitaire" avec l'Egypte, qui tient l'unique ouverture sur le monde de l'enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlée par Israël.

12h00

Pékin dit vouloir collaborer avec l'Egypte pour chercher une issue à la guerre

La Chine a pris contact cette semaine avec l'Egypte et souhaite travailler avec elle pour chercher une issue à la guerre entre Israël et le Hamas, a déclaré son émissaire pour le Moyen-Orient en appelant à un cessez-le-feu.

Zhai Jun a parlé au téléphone mardi avec Oussama Khedr, le directeur du département des affaires palestiniennes au ministère égyptien des Affaires étrangères nommé en août ambassadeur en Israël, selon un compte-rendu de la conversation diffusé par les autorités chinoises.

"La Chine est prête à maintenir la communication et la coordination avec la partie égyptienne pour promouvoir un cessez-le-feu entre les deux parties au conflit dès que possible", a déclaré Zhai Jun.

Il a aussi appelé "la communauté internationale à unir ses efforts pour apporter un soutien humanitaire au peuple palestinien, afin d'éviter une nouvelle détérioration de la crise humanitaire en Palestine, en particulier dans la bande de Gaza".

11h50

Une cinquantaine d'actes antisémites et une vingtaine d'interpellations en France

Les forces de l'ordre ont procédé à une vingtaine d'interpellations sur le territoire français, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en marge d'une visite d'une école juive de Sarcelles (Val-d'Oise), ajoutant qu'une cinquantaine d'actes antisémites avaient été perpétrés depuis samedi.

Trois personnes étrangères ont également été expulsées du territoire français depuis samedi, a ajouté Gérald Darmanin.

Le ministre de l'Intérieur a ajouté que 500 lieux (synagogues, écoles) étaient protégés par 10'000 policiers et gendarmes.

Aux côtés de Gérald Darmanin, Gabriel Attal, le ministre de l'Education, a indiqué avoir reçu des "alertes" concernant des "élèves de confession juive qui ont pu faire l'objet d'agressions dans leurs établissements".

11h40

Echanges de tirs entre Israël et le sud du Liban

Israël a bombardé le sud du Liban mercredi matin après de nouveaux tirs de roquettes qui ont visé son territoire pour le quatrième jour consécutif, selon l'agence officielle libanaise d'information (ANI).

L'armée israélienne a pour sa part indiqué qu'elle bombardait le territoire libanais "en réponse à des missiles antichars qui ont visé des soldats israéliens".

Le Hezbollah revendique

Entre-temps, c'est le Hezbollah pro-iranien qui a revendiqué ces tirs depuis le sud du Liban contre Israël.

Dans un communiqué, le Hezbollah, qui affirme agir en solidarité avec l'offensive du Hamas palestinien contre Israël, a annoncé avoir visé "à l'aide de missiles guidés une position israélienne" face au village frontalier de Dhayra.

Il a indiqué que cette opération intervenait "en riposte aux agressions sionistes lundi" qui ont provoqué la mort de trois de ses militants dans un bombardement israélien.

Le Hezbollah a averti dans son communiqué qu'il n'hésiterait pas à apporter une "ferme réponse aux agressions israéliennes (...) surtout lorsqu'elles font des martyrs".

11h05

Au moins 169 soldats israéliens tombés au combat

Au moins 169 soldats israéliens ont été tués dans les combats contre le Hamas, quatre jours après l'attaque massive lancée par le mouvement islamiste palestinien contre Israël, a indiqué l'armée mercredi.

"Nous avons informé les familles de 169 soldats israéliens tombés au combat", a déclaré à des journalistes le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari, ajoutant que les familles de 60 personnes enlevées et emmenées à Gaza avaient également été contactées.

11h00

L'attaque du Hamas contre Israël est un "acte de guerre", selon von der Leyen

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié mercredi d'"acte de guerre" l'attaque du Hamas contre Israël survenue samedi, réaffirmant le droit de ce pays à assurer sa défense.

"À l'aube du shabbat, samedi dernier, le monde entier s'est réveillé dans l'horreur. L'attaque terroriste du Hamas est un acte de guerre. Nous soutenons pleinement le droit d'Israël à se défendre. L'Europe est aux côtés d'Israël dans cette tragédie", a-t-elle déclaré sur le réseau X.

10h45

Le ministre israélien de la Défense va s'adresser aux ministres de l'Otan

Le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant s'entretiendra jeudi en visio-conférence avec ses homologues des pays de l'Otan, après l'assaut mené par le Hamas contre Israël, a indiqué mercredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.

"Demain (jeudi), nous serons informés de la situation en Israël par le ministre israélien de la Défense Gallant", a déclaré mercredi Jens Stoltenberg, peu avant une réunion des ministres de la Défense des pays de l'Alliance.

"Les Alliés condamnent les horribles attaques terroristes sur des civils innocents en Israël pendant le week-end, et nous avons hâte d'être informés par le ministre de la Défense", a ajouté Jens Stoltenberg.

10h30

Le pape demande la libération "immédiate" des otages

Le pape François a demandé mercredi la libération "immédiate" des otages israéliens aux mains du Hamas, tout en se disant "très préoccupé" par le siège de la bande de Gaza.

"Je demande à ce que les otages soient libérés immédiatement (...) Ceux qui sont attaqués ont le droit de se défendre, mais je suis très préoccupé par le siège total dans lequel vivent les Palestiniens à Gaza, où il y a aussi de nombreuses victimes innocentes", a-t-il déclaré à l'issue de son audience générale hebdomadaire au Vatican.

10h05

Deux Palestiniens tués par la police israélienne à Jérusalem-Est

Deux Palestiniens ont été tués par la police israélienne après avoir lancé des pétards et des pierres sur les forces de l'ordre à Jérusalem-Est, a indiqué mercredi la police.

L'incident s'est produit mardi dans le quartier palestinien de Silwan, alors que des agents de la police des frontières opéraient dans la zone, a ajouté la police dans un communiqué. Un agent a été touché par des pétards, selon la même source.

"En réponse à la menace pour leur vie, les agents de la police des frontières ont tiré sur les deux assaillants. Leur mort a été confirmée plus tard", a ajouté la police.

10h00

Volodymyr Zelensky presse les Occidentaux de montrer aux Israéliens qu'ils ne sont pas "seuls"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé mercredi aux Occidentaux de montrer aux Israéliens qu'ils n'étaient pas "seuls", à son arrivée au siège de l'Otan à Bruxelles pour sa première visite depuis l'invasion russe de son pays.

"Ma recommandation aux dirigeants est d'aller en Israël, je pense, pour y soutenir les gens, juste les gens, je ne parle pas d'une quelconque institution, juste soutenir les personnes qui ont subi des attaques terroristes", a-t-il déclaré devant la presse.

09h40

Le Hamas a pris en otage des ressortissants étrangers

Des dizaines de civils et militaires, parmi lesquels de nombreux ressortissants étrangers, ont été enlevés samedi par les forces armées du Hamas.

L'ambassadeur israélien aux États-Unis, Michael Herzog, a indiqué que des citoyens américains faisaient partie des otages. Et en France, le ministère des Affaires étrangères a annoncé mardi que huit personnes ont été tuées dans l'attaque du Hamas et que vingt Français restent toujours portés disparus

Les familles, de leur côté, tentent comme elles peuvent d'obtenir des informations. Elles scrutent notamment les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux afin de retrouver une trace de leurs proches. C’est à travers ces vidéos que certains otages ont pu être identifiés.

C’est le cas par exemple de la Germano-israélienne Shani Louk qui se trouvait à la rave party prise d’assaut samedi par les forces armées du Hamas. Depuis l’Allemagne, sa mère demande de l’aide.

"Ma fille Shani Louk, une citoyenne allemande, a été enlevée avec un groupe de touristes dans le sud d'Israël par le Hamas. On nous a envoyé une vidéo sur laquelle je pouvais clairement reconnaître ma fille. Elle semblait inconsciente dans une voiture avec des hommes en direction probablement de Gaza. Je vous demande de nous envoyer toute aide ou information", implore-t-elle dans La Matinale.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Près de 150 civils et militaires, parmi lesquels de nombreux ressortissants étrangers, ont été enlevés samedi par les forces armées du Hamas. [afp - HENRY NICHOLLS]afp - HENRY NICHOLLS
Le Hamas a pris en otage des ressortissants étrangers / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

09h45

Reportage au Centre d’accueil des familles de disparus à Tel Aviv

Quatre jours après l’attaque surprise du Hamas, le bilan des victimes israéliennes ne cesse de s’alourdir, dépassant les 1200 morts. A noter que des centaines de corps n’ont toujours été identifiés formellement.

Si le Hamas dit avoir capturé 130 personnes, les autorités israéliennes ne donnent aucune indication précise sur le nombre d’otages détenus à Gaza.

Pour des centaines de familles l’attente se poursuit donc. Une attente insoutenable comme a pu le constater l’envoyée spéciale de la RTS Céline Martelet qui s’est rendue au Centre d’accueil des familles de disparus à Tel Aviv.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Pour des centaines de familles de disparus l’attente se poursuit. [keystone - Yahel Gazit]keystone - Yahel Gazit
Reportage au Centre d’accueil des familles de disparus à Tel Aviv / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

09h30

Bombardement israélien sur un campus lié au Hamas à Gaza

Des avions de combat israéliens ont bombardé une université islamique de la bande de Gaza liée au mouvement palestinien Hamas, ont indiqué un responsable du campus et un correspondant de l'AFP.

"Les frappes aériennes intenses ont complètement détruit certains bâtiments de l'université islamique", a déclaré à l'AFP un responsable de l'université, Ahmed Orabi.

"Personne ne peut y entrer en raison des incendies, des pierres et des gravats éparpillés sur les routes entourant l'université", a-t-il déclaré.

D'épais nuages de poussière se sont élevés dans le ciel lorsque les bâtiments se sont effondrés, a rapporté le correspondant de l'AFP.

06h50

Le bilan des attaques s'alourdit à 1200 morts du côté israélien

Le bilan de l'offensive du Hamas contre Israël est passé à 1200 morts du côté israélien, a déclaré mercredi matin le porte-parole de l'armée israélienne, contre plus de 1000 annoncés jusque-là.

L'attaque a fait "plus de 2700 blessés" côté israélien, a ajouté Jonathan Conricus dans une vidéo publiée sur le réseau social X.

>> Ecouter le sujet de La Matinale qui fait le point de la situation :

Le bilan de l'offensive du Hamas contre Israël est passé à 1200 morts du côté israélien. [afp - Thomas SAMSON]afp - Thomas SAMSON
Conflit Israël-Gaza: le point de la situation à 6h / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

07h30

Au moins 30 personnes tuées par des de frappes israéliennes sur Gaza

Au moins 30 personnes ont été tuées et des centaines blessées par des centaines de frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué mercredi un responsable du gouvernement du Hamas.

Les frappes ont touché des dizaines de bâtiments d'habitation, des usines, des mosquées et des magasins, a déclaré à l'AFP Salama Marouf, chef du bureau des médias du gouvernement du mouvement islamiste palestinien. L'armée israélienne a indiqué que plusieurs cibles du Hamas avaient été touchées au cours de la nuit.

MERCREDI 11 OCTOBRE

Plus de 260'000 déplacés dans la bande de Gaza, selon l'ONU

Plus de 260'000 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile dans la bande de Gaza, en état de siège et pilonnée par des raids israéliens, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) qui s'attend à ce que ce nombre "continue d'augmenter".

Près de 175'500 déplacés ont trouvé refuge dans 88 écoles gérées par l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), ajoute l'organisation.

D'autres déplacés - plus de 14'500 - ont rejoint 12 écoles publiques, tandis que, selon les estimations de l'Ocha, près de 74'000 personnes se sont réfugiées chez des proches ou des voisins, ou bien dans d'autres lieux tels que des églises.

Le nombre de déplacés à l'intérieur de la bande de Gaza "représente le nombre le plus élevé de personnes déplacées depuis l'escalade de 50 jours (pendant) les hostilités de 2014", ajoute l'ONU.

08h30

Médias contraints de fermer les commentaires sous leurs articles concernant le conflit au Proche-Orient

Le conflit israélo-palestinien suscite des déferlements de haine sur les réseaux sociaux. Pour éviter leur diffusion, les médias doivent modérer avec attention les réactions à leurs articles sur le Proche-Orient. Plusieurs d'entre eux ont même été contraints de fermer les commentaires sous leurs publications.

La décision de fermer temporairement les commentaires sous les publications qui concernent le Proche-Orient a par exemple dû être prise par RTSinfo. Il faut dire que le conflit israélo-palestinien est celui qui suscite le plus de propos problématiques, voire illégaux.

Un constat partagé du côté de la CICAD, la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation. Et son secrétaire général, Johanne Gurkfinkiel, s'attend à ce que la situation empire avec la riposte d'Israël.

"On sait que dans ce processus de déversement de haine, à partir du moment où on aura une justification supplémentaire pour s'attaquer aux juifs, la riposte va évidemment être la meilleure occasion pour un certain nombre d'acteurs pour pouvoir enfin passer à l'acte verbal", déplore-t-il au micro de La Matinale.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Médias contraints de fermer les commentaires sous leurs articles concernant le conflit au Proche-Orient [keystone - Martin Ruetschi]keystone - Martin Ruetschi
Israël/Palestine: plusieurs médias contraints de fermer les commentaires / La Matinale / 2 min. / le 11 octobre 2023

08h15

La guerre entre Israël et le Hamas peut-elle remettre en question les prévisions du FMI?

La guerre qui oppose Israël au Hamas pourrait-elle remettre en question les prévisions de croissance, plutôt positives, que vient de publier le FMI?

Si le Fonds monétaire international a confirmait mardi qu'il tablait toujours sur une croissance mondiale de 3% cette année - et ce, malgré certaines disparités importantes entre pays ou régions géographiques -, une extension du conflit pourrait toutefois modifier la donne.

Une flambée des prix du pétrole qui pèserait sur la croissance et alimenterait considérablement l'inflation pourrait par exemple survenir. Mais pas au point de resserrer encore la politique monétaire, comme l'indique au micro de La matinale Yves Bonzon, directeur des investissements du groupe Julius Baer.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Le FMI a confirmé mardi qu'il tablait toujours sur une croissance mondiale de 3% cette année. [RTS]RTS
La guerre qui oppose Israël au Hamas peut-elle remettre en question les prévisions du FMI? / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

08h00

Le premier vol spécial affrété par la Suisse pour rapatrier ses ressortissants a atterri à Zurich

Le premier vol spécial affrété par la Suisse pour rapatrier ses ressortissants a atterri peu avant 22h30 mardi soir à l’aéroport de Zurich. L'Airbus A321 de la compagnie Swiss en provenance de Tel Aviv était complet, avec quelques 215 personnes à son bord.

Zwika Pifko est rentré en Suisse avec sa famille. Il était en Israël pour célébrer une fête juive. Il n'est pas prêt d'oublier les jours qu'il vient de vivre.

"C'était l'horreur. Une situation très, très tendue. Des sirènes qui nous réveillent le matin. On est en route pour le supermarché avec les enfants. Des sirènes. Il faut trouver une cave quelque part. Les rues sont vides. On commence à avoir peur de son ombre", raconte-t-il au micro de La Matinale.

>> Ecouter le témoignage complet de Zwika Pifko dans La Matinale :

Un premier vol spécial affrété par la Suisse pour rapatrier ses ressortissants est arrivé à Zurich. [keystone - Martial Trezzini]keystone - Martial Trezzini
Témoignages à l'arrivée du vol spécial de Swiss en provenance d'Israël / La Matinale / 2 min. / le 11 octobre 2023

07h50

Bâle-Ville entretient des liens historiques étroits avec l'Etat hébreu

A Bâle, le drapeau israélien flotte désormais sur l'Hôtel de Ville. Le Gouvernement bâlois répond à l'appel de l'UDC, qui souhaitait que le Canton affiche clairement sa solidarité avec Israël. Une position soutenue aussi par les autres partis politiques. Bâle-Ville entretient en effet des liens historiques étroits avec l'Etat hébreux.

Bâle compte une importante communauté juive. Mais c'est aussi sur les bords du Rhin que s'est déroulé le Premier congrès sioniste en 1897. Theodor Herzl dira même que c'est à Bâle qu'il a créé l'Etat juif.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

A Bâle, le drapeau israélien flotte désormais sur l'Hôtel de Ville. [Twitter - Canton de Bâle-Ville]Twitter - Canton de Bâle-Ville
Bâle-Ville entretient des liens historiques étroits avec l'Etat hébreu / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

07h45

En France, le dispositif de surveillance a été renforcé autour des lieux de culte juifs

Les communautés juives dans le monde suivent avec angoisse la situation en Israël. Mais l’inquiétude vient aussi des potentielles atteintes à leur sécurité, là où ils vivent.

En France, par exemple, le dispositif de surveillance a été renforcé autour des lieux de culte juifs.

Le ministre de l’Intérieur a toutefois indiqué qu’aucune menace caractérisée n’a pour l'heure été repérée mais qu’une dizaine d’actes antisémites ont été signalés le week-end dernier, principalement des tags et des menaces téléphoniques.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Gérald Darmanin, le ministre français de l'Intérieur. [afp - Xose Bouzas]afp - Xose Bouzas
En France, le dispositif de surveillance a été renforcé autour des lieux de culte juifs / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

07h40

La Turquie s'active pour tenter de mettre fin à l’escalade de la violence

La Turquie active sa diplomatie pour tenter de mettre fin à l’escalade de la violence entre Israël et le Hamas.

En début de semaine, Recep Tayyip Erdogan s’est notamment entretenu avec le président israélien Isaac Herzog et avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Et chaque jour, le président turc renouvelle ses appels à la "retenue" et son offre de médiation.

Ces dernière années, Ankara s’est rapproché d’Israël, tout en continuant d’entretenir de bonnes relations avec le Hamas.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est  entretenu avec le président israélien Isaac Herzog et avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. [Keystone - Pavel Golovkin]Keystone - Pavel Golovkin
La Turquie s'active pour tenter de mettre fin à l’escalade de la violence / La Matinale / 1 min. / le 11 octobre 2023

06h45

Tirs d'obus israéliens sur la Syrie en riposte à des tirs sur le Golan

L'armée israélienne a annoncé mardi soir avoir tiré des obus sur la Syrie à partir du plateau du Golan en riposte à des "tirs" de projectiles sur ce territoire occupé par Israël depuis 1967.

Des soldats "sont en train de répondre à l'artillerie et au mortier en direction de l'origine de ces tirs en Syrie", indique un bref communiqué militaire publié peu après l'annonce "d'un certain nombre de tirs" à partir de l'autre côté de la ligne de démarcation.

La crainte de l'ouverture d'un second front au nord du pays, plane en Israël depuis samedi. Il s'agit des premiers échanges de tirs entre la Syrie et Israël depuis la nouvelle escalade de violence qui a débuté samedi.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, ONG basée au Royaume-Uni et qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, ces tirs d'obus sont le fait de "factions palestiniennes travaillant avec le Hezbollah libanais".

06h40

Des milliers de personnes massées près de l'ONU à Manhattan

"New York aux côtés d'Israël": la mégapole qui compte le plus grand nombre de juifs au monde en dehors de l'Etat hébreu, a accueilli mardi un rassemblement de milliers de personnes, les autorités new-yorkaises leur promettant protection et solidarité.

Depuis l'attaque surprise du Hamas contre Israël le 7 octobre, New York -- où vivent près de deux millions de juifs et des centaines de milliers de musulmans  -- est le théâtre de manifestations sous tension: d'un côté des soutiens à la cause palestinienne, de l'autre des rassemblements pour défendre les juifs et Israël.

06h30

L'Argentine rapatrie d'Israël plus de 1200 de ses ressortissants

L'Argentine, où vit une importante communauté juive, a entamé mardi des opérations de rapatriement d'Israël de plus de 1200 de ses ressortissants avec l'envoi d'un premier avion militaire à Tel-Aviv, ont rapporté des sources officielles.

Un premier Hercules C-130, utilisé dans le cadre de l'opération "Safe Rescue", va d'abord transporter plus de 200 personnes à chaque rotation entre Tel-Aviv et Rome. La compagnie aérienne publique Aerolineas Argentinas sera ensuite chargée d'effectuer le rapatriement entre l'Italie et l'Argentine, a indiqué le gouvernement.

Depuis l'offensive samedi du groupe islamiste Hamas en territoire israélien depuis la bande de Gaza, le gouvernement argentin a confirmé que sept de ses ressortissants avaient été tués et que 15 autres étaient portés disparus.

L'Uruguay voisin a également annoncé l'envoi d'un avion militaire à Tel-Aviv pour rapatrier 77 de ses concitoyens.

19h00

Retour sur les évènements de la journée de vendredi

>> Le suivi des évènements de vendredi : L'armée israélienne étend ses opérations terrestres à Gaza