Modifié

Un homme inculpé aux Etats-Unis pour le meurtre de Tupac, 27 ans après les faits

27 ans après, un suspect inculpé pour le meurtre du rappeur Tupac [RTS]
27 ans après, un suspect inculpé pour le meurtre du rappeur Tupac / 12h45 / 1 min. / le 30 septembre 2023
Un suspect a été inculpé du meurtre de la légende du rap Tupac Shakur, commis en 1996, a annoncé vendredi un procureur devant un juge de Las Vegas. Cet assassinat n'a jamais été élucidé et continue d'intriguer encore aujourd'hui.

L'homme arrêté est un ex-membre de gang qui a de longue date reconnu qu'il se trouvait dans la voiture d'où ont été tirés les coups de feu ayant provoqué la mort du rappeur américain. Dans un livre paru en 2019, il assurait toutefois que les coups de feu avaient été tirés depuis l'arrière du véhicule alors que lui se trouvait à l'avant.

De nouveaux indices

D'après les nouveaux éléments de l'enquête, qui a connu un soudain coup d'accélérateur cet été, il y a une "forte présomption" que l'homme soit "responsable du meurtre de Tupac Shakur", a expliqué le procureur Marc DiGiacomo.

Après près de trente ans de mystère, l'affaire est revenue sur le devant de la scène en juillet, avec une perquisition dans une maison de Las Vegas liée au suspect inculpé.

Un monument du rap des années 90

Légende du hip-hop, Tupac était devenu un artiste incontournable de la côte ouest américaine après une carrière aussi brève que fulgurante, avant d'être abattu en septembre 1996 à Las Vegas, dans des circonstances qui demeurent floues. Il avait 25 ans.

Le rappeur, à l'origine des tubes "California Love", "Changes," "Dear Mama" et "All Eyez On Me", a vendu 75 millions d'albums.

>> Le clip du morceau iconique "California Love":

Rivalité entre côtes

Tupac était devenu une figure clé de la fameuse rivalité entre les scènes rap de la côte ouest et la côte est des Etats-Unis. Bien que natif de New York, il incarnait le hip-hop "West Coast" après avoir déménagé adolescent en Californie avec sa famille.

Son meurtre avait été suivi, six mois plus tard, par celui de son rival de la côte est, Christopher "The Notorious BIG" Wallace.

Beaucoup lient ces deux morts à la rivalité entre leurs labels Death Row (basé à Los Angeles) et Bad Boy Entertainment (New York), mais des historiens de la musique affirment que cette opposition avait été amplifiée pour des raisons commerciales.

afp/ami

Publié Modifié