Publié

La piste de la jalousie suivie pour la tuerie de Monterey Park en Californie

Le Star Ballroom Dance Studio de Monterey Park. [AP Photo/Jae C. Hong - Keystone]
La piste de la jalousie suivie pour la tuerie de Monterey Park en Californie / La Matinale / 30 sec. / le 24 janvier 2023
Les enquêteurs, qui tentent de percer le mystère entourant le meurtre de onze personnes par un septuagénaire d'origine asiatique dans un dancing de Californie samedi, examinent les pistes de la jalousie ou d'une dispute. L'homme était un habitué du club de danse.

L'homme de 72 ans est entré samedi soir dans le Star Ballroom Dance Studio de Monterey Park armé d'un pistolet semi-automatique avec lequel il a tué onze personnes, toutes plus que cinquantenaires. Après le carnage, qui a aussi fait neuf blessés, le tireur a tenté de poursuivre sa soirée meurtrière dans un autre dancing non loin de là, mais y a été désarmé avant de prendre la fuite et de se suicider dans son van, cerné par la police.

>> Lire: Le tireur présumé de la fusillade en Californie retrouvé mort par la police

Le shérif du comté de Los Angeles a indiqué lundi que l'homme avait tiré 42 fois. Mais de nombreuses zones d'ombre demeuraient à propos de ce suspect, arrêté en 1994 pour port illégal d'arme à feu. "Nous n'avons toujours pas de mobile", a reconnu le shérif.

Pas invité à une fête

Les enquêteurs examinaient en priorité lundi le lien entre le tueur et les deux salles de danse, en particulier les relations qu'il y entretenait, avait indiqué plus tôt le Los Angeles Times, citant des sources policières.

Un habitant de Monterey Park a confié à l'AFP qu'une dispute domestique à propos d'une invitation à une fête pour le Nouvel An lunaire pourrait avoir été à l'origine de la tragédie. "L'épouse a été invitée à la fête, mais le mari ne pouvait pas être invité", a-t-il dit dimanche. "Et le mari pourrait être en colère et jaloux."

Beaucoup d'habitants restaient incrédules lundi qu'un tel acte ait pu avoir lieu au sein de cette ville de 60'000 âmes près de Los Angeles, à majorité asiatique, réputée pour sa tranquillité.

"Type sans histoire"

Le suspect avait émigré aux Etats-Unis depuis la Chine, a raconté à CNN son ex-épouse, rencontrée deux décennies plus tôt dans ce même Star Ballroom Dance Studio. Le couple s'était vite marié, mais l'union n'avait pas duré. Il n'était pas violent, selon elle, mais il lui arrivait de perdre patience s'il se sentait humilié, si elle ratait un pas de danse par exemple.

Selon un ancien ami, aussi interrogé par la chaîne américaine, le tueur fréquentait assidûment le dancing, où il était pourtant "hostile envers beaucoup de gens", qu'il accusait de dire "des choses méchantes à son propos".

Son mobile home à Hemet, près de 140 km à l'est de Los Angeles, a été perquisitionné dimanche, selon la presse. Pour un voisin interrogé par une télévision locale, "c'était juste un type sans histoire".

afp/vkiss

Publié

Sept morts dans une double fusillade près de San Francisco

Sept travailleurs agricoles chinois ont été tués lundi près de San Francisco, en Californie, lors de deux fusillades qui semblent avoir été perpétrées par un de leurs collègues, ont annoncé les autorités. Un suspect s'est livré à la police.

"Aujourd'hui à 14h22, des agents du shérif ont été dépêchés [...] après le signalement d'une fusillade ayant fait plusieurs victimes", a indiqué la cheffe de la police du comté de San Mateo. "A leur arrivée, les agents ont trouvé quatre victimes décédées de blessures par balle", a-t-elle continué, notant qu'une cinquième personne grièvement blessée avait été hospitalisée.

Trois autres victimes ont été découvertes dans un autre lieu, portant le bilan à sept morts, a-t-elle précisé. Les deux fusillades sont intervenues dans des exploitations agricoles de la municipalité d'Half Moon Bay, proches l'une de l'autre, avaient affirmé les télévisions locales affiliées à ABC et NBC.

Les victimes sont des travailleurs agricoles chinois, selon une élue locale citée par NBC.