Modifié

Une aide financière aux mariages à l'église suscite la polémique en Italie

Le texte des parlementaires de la Lega vise à encourager les mariages à l'Eglise. [Christophe Boisvieux - Hemis/AFP]
Polémique en Italie face au projet de loi de l’extrême droite pour favoriser les mariages religieux / Le 12h30 / 1 min. / mardi à 12:38
Un projet de loi déposé par cinq députés d'extrême droite en Italie prévoit des aides financières pour encourager les mariages religieux. Mais la proposition suscite la polémique et embarrasse la nouvelle majorité.

La Chambre italienne des députés examine actuellement une proposition lancée en octobre par des parlementaires du parti La Lega. Le texte vise à encourager les mariages à l'église, dont le nombre chute encore plus que celui des mariages civils.

Ses promoteurs soutiennent que la question est financière. Le coût de la cérémonie à l'église est plus élevé qu'à la mairie et donc, disent-ils, il convient de soutenir financièrement les jeunes couples qui veulent se marier devant l'autel.

Financer la robe de mariée ou le repas

Ils proposent un crédit d'impôt pouvant aller jusqu'à 20'000 euros (19'600 francs) pour la décoration de l'église, la robe de mariée ou le repas de mariage. Mais il faudra avoir moins de 25 ans et gagner moins de 23'000 euros (22'500 francs) par an pour en bénéficier.

La formation d'extrême droite a aussi veillé à ce que la mesure favorise les Italiens et les Italiennes. Pour en bénéficier, il faudra avoir la nationalité depuis au moins dix ans et la cérémonie ne devra pas être célébrée à l'étranger.

Embarras au sein de la majorité

L'opposition de gauche juge que ce projet de loi est "absurde, discriminatoire et anticonstitutionnel". Et il remet en cause la laïcité de l'Etat, critique-t-elle.

La nouvelle majorité au pouvoir, de son côté, ne cache pas son embarras. Cette question n'est pas à l'ordre du jour, a fait savoir l'entourage de la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni. Et l'Eglise catholique elle-même prend ses distances par rapport au projet.

"Rétablir la tradition de l'Occident"

Certains de ses promoteurs n'excluent plus, en conséquence, d'élargir aussi la mesure aux mariages civils. Mais ils répètent leur objectif: rétablir "la tradition de notre nation, de notre civilisation italienne et de l'Occident".

oang avec Eric Joszef

Publié Modifié